Advertisement
Développement

Aimes Afrique s’engage sur le chantier de développement économique en milieu rural

Le développement est le fait pour la communauté d’assumer la responsabilité d’apporter des changements. Dans le souci de lancer la transformation des produits locaux dans les villages à travers la mise en œuvre des micro projets de développement communautaire, Aimes-Afrique en collaboration avec la Fondation Hans Siedel et l’ONG Aktion PIT Togohilfe organisent depuis ce lundi 9 octobre 2017 un atelier de formation à l’endroit des leaders d’opinions et responsables des 5 Villages ( zone nord) de Aimes-Afrique.

La présente formation tourne autour de la thématique de développement économique en milieu rural avec pour vision de lancer l’économie rurale dans ces communautés.

La cérémonie d’ouverture s’est tenue dans les locaux du Palais des congrès de Kara avec la présence effective du Préfet de la Kozah, le Colonel Bakali, le président de la délégation spéciale de la ville de Kara M. Tchandao Wella, la Représentante de la fondation Hans Siedel Mme Franck Adija, et du Président Fondateur de Aimes-Afrique Dr Kodom Serge Michel.

Le préfet Bakali a, dans son discours d’ouverture insisté sur le rôle des leaders dans les communautés en les nommant de « médecins du développement » car ils seront appelés après cette formation à apporter des soins aux maux sociaux dans leurs différentes localités. Il a par ailleurs suivi le premier module sur la « Transformation de l’Economie Rurale dans les villages : Des opportunités a la création de la richesse ».

Il a prodigué d’utiles conseils aux participants en les motivant à suivre avec beaucoup d’attention les formateurs dans leurs interventions , à poser des questions nécessaires pour la bonne compréhension des enseignements. Il a invité les formateurs à s’assurer de la capitalisation des acquis de la formation, susciter l’Entreprenariat rural auprès des participants et mettre un accent particulier sur la pratique en vue de la mise en œuvre effective des projets de développement communautaire dans le souci d’éradiquer la pauvreté en milieu rural  et pour le bien être des populations.

Pendant 3 jours, 50 leaders d’opinions à raison de 10 par village seront outillés sur le montage, la gestion, l’organisation  des projets de développement communautaire ; le leadership et l’entrepreneuriat rural ; les valeurs de Civisme et de Citoyenneté, la détection et organisation de microprojets dans les communautés.

Pour rappel, les participants à cette formation par village sont : chefs de village, présidents CVD, directeurs d’école, CDQ, présidentes des femmes leaders, Infirmiers de centre de santé, deux femmes responsables des cantines scolaires, représentant des villages auprès de Aimes-Afrique, président de comité des parents d’élèves.

Les villages concernés sont : Timbou (Cinkasse), Takpamba (OTI), Atalotè (KERAN), Djamdè (Kozah) et Fazao (Sotouboua).

Pour rappel, la seconde phase des 5 autres villages (zone SUD) est prévue du 23 au 25 octobre à Kpalimé.

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire