Advertisement
Education

Togo/Éducation : Enfin le statut particulier des enseignants opérationnel, le Premier ministre Klassou confirme

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou a reçu ce vendredi 29 septembre le texte final relatif à l’adoption du statut particulier des enseignants du Togo. C’etait en présence des ministres en charge de la fonction publique, Gilbert Bawara, des Enseignements Primaire et Secondaire, Komi Tchakpele et les responsables des différentes fédérations des syndicats de l’éducation. Il s’agit pour le gouvernement de démontrer la bonne foi qui l’anime en résolvant les préoccupations des acteurs du système éducatif.

En effet, le document réceptionné s’articule autour de plusieurs points. Il parle de la  professionnalisation du métier d’enseignement avec un accent sur la formation initiale et continue des enseignants et  met en exergue la notion d’éthique et de déontologie.

La carrière de l’enseignant, ses droits et avantages, les obligations et le régime disciplinaire et  la déconcentration sont entre autres axes stratégiques que contient ce document.

Fruit d’un travail de plus de six mois, le document a été élaboré dans un cadre inclusif, de quoi réjouir le Premier ministre qui a indiqué que le gouvernement est plus que jamais décidé à être attentif  aux revendications.

« Le gouvernement, sous la houlette du président de la République restera toujours à l’écoute des concitoyens. Aussi, pour prouver sa bonne foi et sa détermination à créer les conditions d’une année scolaire paisible, sereine et fructueuse pour tous les acteurs, décide-t-il d’augmenter la prime unique de 5000 F Cfa en plus des efforts déjà consentis en mars dernier« , a annoncé M. Klassou.

A l’Etat major  de la Coordination Syndicale des Enseignants du Togo (CSET), on dit prendre acte  d’une telle décision en attendant l’assemblée générale de ce samedi.

« Nous prenons acte de ce que le gouvernement a dit. Je vous rappelle qu’au cours de la cérémonie un responsable de la FESEN devrait intervenir pour donner notre avis mais cela n’a pas été fait  et ce n’est pas grave. Demain à l’AG nous ferons le compte rendu à la base, et c’est elle  qui décidera si faut maintenir la grève ou pas« , a précisé Yaovi Atsou-Atcha, Coordonnateur de la CSET.

Rappelons que l’adoption du statut particulier de l’enseignant est l’une des revendications que le CSET brandissant comme arme de revendication et menaçait d’aller même en grève ce 2 octobre date de la rentrée. Cette adoption vient donc couper l’herbe sous le pied des syndicats qui donneront leur avis définitif après l’assemblée Générale de ce samedi.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire