Advertisement
Santé

Santé : Les acteurs locaux de l’Ogou sensibilisés au Code de la Santé publique du Togo

L’éducation pour la santé constitue un enjeu majeur de la santé publique. Elle contribue à la promotion de la santé. D’où l’implication de ce projet qui a pour objectif de sensibiliser les membres de CDQ en matière d’Information Education et Communication pour le Changement de Comportement. Le vendredi 08 septembre à Atakpamé, les membres des CDQ ont vu leurs capacités renforcés dans le cadre dudit projet. Cette formation organisée par la plateforme Aimes-Afrique Plateaux, consiste à sensibiliser les membres quant à leur implication pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) au Togo ainsi qu’un partage d’expériences pour la vulgarisation du Code de la Santé publique au Togo.

Cette rencontre a été sanctionnée par des communications présentées par Kossi Koumédjina, Point focal Aimes-Afrique Plateaux, Izak Adjanou, et Marcel Kossi Akakpo tous deux animateurs de radio (Excelsior et la Paix). Ils ont entretenu l’assistance sur les thématiques telle que : les bruits et les nuisances, plus précisément l’article 26, et la salubrité des agglomérations l’article 54-55 et 57.

Les intervenants ont insisté sur l’ignorance des textes du code de la santé publique, ce qui explique que les CDQ ne jouent pas leurs rôles dans les communautés : d’où l’inaction des CDQ concernant l’hygiène public. Autre point souligné par les intervenants est le manque de collaboration entre les CDQ, les Chefs (cantons et quartiers) et la Commune.

En ouvrant les travaux, le Point focal Aimes-Afrique Plateaux, Kossi Koumédjina, au nom du bureau national a souhaité la bienvenue aux participants et les a remercié pour avoir répondu à l’invitation. Il a fait un bref aperçu de la l’Association Aimes-Afrique et situé le concept dans lequel se déroule l’atelier.

Le représentant du président de la Délégation spéciale de la commune d’Atakpamé, M. Seraphin Gakpo, Président CDQ Lom-nava haut, a salué l’initiative prise par les membres de la plateforme Aimes-Afrique des Plateaux et sollicite d’autres rencontres plus ouvertes pour l’ensemble des CDQ de la préfecture pour leur permettre d’avoir des connaissances sur le code de la santé.

LandryKoss

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire