Advertisement
Développement

Le CNJ Togo outille les jeunes entrepreneurs en techniques de soumissions en marchés publics

Le Conseil National de la Jeunesse du Togo (CNJ-Togo) en partenariat avec l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes(FAIEJ) a initié à l’intention de cent vingt (120) jeunes entrepreneurs une session de formation sur le thème: « préparation des soumissions dans les marchés publics« . Cette session de formation qui vise à améliorer l’efficacité de la participation de ces derniers à la commande publique, en les outillant sur les techniques de préparation des offres ou des propositions a été ouverte ce lundi 25 à Lomé et ce jusqu’au samedi 30 septembre prochain.

Selon M. Régis Batchassi, président du CNJ, plusieurs programmes et dispositifs sont mis en place au profit de ces jeunes, mais les défis à relever restent importants pour favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes.

« En acceptant de soutenir la présente initiative, l’ARMP permet aux jeunes entrepreneurs d’accroitre leurs chances au processus    d’appel à concurrence par la maitrise de la présentation de la soumission », a-t-il indiqué.

Pour le président de l’ARMP, M. Frédéric René Kapou, la vitalité du secteur privé constitue un indicateur majeur de la santé économique d’un pays, c’est pourquoi, il importe de s’assurer que ses composantes sont convenablement outillées pour participer efficacement à la vie économique du pays, notamment en participant aux acquisitions publiques.

« Cette nécessité a amené l’ARMP à faire de la place aux opérateurs économiques dans sa stratégie de renforcement des capacités des acteurs de la commande publique, ceci afin de les rendre plus professionnels et plus aptes à répondre aux besoins de développement du pays. C’est dire l’intérêt et l’attention que les opérateurs économiques, notamment les jeunes entrepreneurs  suscitent auprès du gouvernement« , a précisé M. Kapou.

Au programme de cette session de formation, il est prévu cinq (05) modules notamment « environnement des Marchés Publics et délégation des services publics au Togo« , « droits et obligations des Opérateurs économiques« , « accès aux opportunités d’Affaires en Marchés Publics« , « préalable à la réponse à une invitation à soumissionner » et « constitution de la soumission« .

Max Dally

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire