Advertisement
International

Rwanda : Kagamé et l’histoire des scores fleuves aux présidentielles

Le président rwandais sortant, Paul Kagamé, a été réélu la semaine dernière pour un troisième mandat de sept ans avec près de 98% des voix. Selon des résultats partiels publiés par la Commission électorale, outre Kagamé, le candidat indépendant Philippe Mpayimana a obtenu 0,72% des suffrages exprimés tandis que Frank Habineza, leader du Parti démocratique vert a recueilli 0,45% des voix.

Le score obtenu par le vainqueur de la présidentielle, n’a rien de surprenant si l’on se réfère à l’histoire électorale de ce pays depuis son indépendance. Selon un récapitulait fait par un internaute ougandais, Magelah Peter Gwayaka, pour la première élection organisée 1965, le candidat George Kayibanda en l’absence d’un candidat de l’opposition a été « élu » avec un score de 100%.

Pour les élections de 1969, George Kayibanda a est réélu avec 90%. Quelques années plus tard et pour le compte des élections de 1978, le candidat Habyarimana a recueilli 99% des voix. En 1983, le même Habyarimana est réélu avec un score de 99,97%. En 1988, Habyarimana améliore un peu score en obtenant 99,98%. Passée cette ère et dans les années 2000, le candidat Kagamé a obtenu en 2003 un pourcentage de 95%.

Aux élections de l’an 2010, Kagamé est crédité de 93%. Pour le récent référendum de 2015 (sur la question de savoir si Kagamé peut se représenter à nouveau), le oui l’a emporté par 98,3%. Et pour la présidentielle de cette années 2017, Kagamé a d’après le résultat final recueilli 99%. Somme toutes, les élections au Rwanda avec leurs scores fleuves pour les gagnants a la présidentielle n’ont rien à surprendre le public.

Les électeurs semblent acquièrent une manie celui d’élire leur chef avec la majorité de voix, une situation qui laisse peut à redire aux adversaires.

CA

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire

Patientez jusqu'a fermeture