Advertisement
Santé

AIMES-Afrique encourage les jeunes à l’entrepreneuriat rural

L’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et de la Santé en Afrique (AIMES-Afrique) a organisé ce vendredi 11 août 2017 une visite guidée des stands de la ‘’Foire Made in Togo’’ à l’intention des représentants des dix villages de l’Association et des représentants des Comités Villageois de Développement (CVD).

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement communautaire initié par l’Association pour contribuer à la lutte contre la pauvreté qui sévit dans les villages du Togo où Aimes-Afrique a eu à faire des missions médico-chirurgicales. Elle permettra aux représentants des CVD desdits villages Aimes-Afrique des cinq régions du Togo, selon le Président de l’Association, Docteur Michel Kodom, de venir découvrir les produits transformés par les togolais et exposés à la ‘’Foire Made in Togo’’ afin de les inciter à entreprendre pour faire face à la pauvreté.

‘’Il faut donc que les personnes qui vivent dans ces villages s’impliquent à travers des efforts, pour disposer plus de moyens devant leur permettre de s’épanouir. Nous avons choisi dix villages, à raison de deux par région, pour le développement des mécanismes qui peuvent aider les populations de ces villages à sortir de la pauvreté. Concrètement cette visite s’inscrit dans le cadre ce programme qui a dix domaines d’intervention dont l’entrepreneuriat rural’’ a indiqué Docteur Kodom.

‘’Dans la suite de la mise en œuvre de ce projet, il est question de voir comment amener les jeunes de ces villages à comprendre qu’à travers la ‘’Foire Made in Togo’’, on pourrait saisir l’opportunité de tirer des expériences des autres togolais qui pratiquent déjà les méthodes de transformation des produits localement, afin de s’en inspirer. L’inspiration vient dès fois lorsqu’on voit. On se rend compte qu’on a des plantes, des produits chez nous mais on ne les transforme pas. Lorsqu’ils verront les autres faire, ça peut les amener à retourner chez eux, à sensibiliser les femmes, les jeunes à s’investir dans l’entrepreneuriat’’ a-t-il laissé entendre, avant d’ajouter que ‘’aujourd’hui, avec le ministère du Développement à la Base, les questions qui fusent tournent autour de l’entrepreneuriat, de l’employabilité des jeunes ; par exemple, comment les jeunes doivent comprendre qu’ils sont les vecteurs du développement ? La réponse, c’est qu’ils doivent se rendre compte à l’évidence qu’ils doivent travailler avec la matière que nous avons à notre disposition, les produits agricoles doivent être transformés’’.

A l’issue de cette visite, les représentants de ces villages et des CVD vont suivre une formation sur le leadership. A en croire M. Kodom, les populations de ces villages ont placé leur confiance en ces derniers. ‘’Lorsque les représentants de ces villages retourneront chez eux avec la ferme volonté de restituer ce qu’ils ont vu à la foire, les hommes, les femmes et les vieillards de ces localités vont se rendre compte que ceux qu’ils ont élus apportent des informations positives pour les amener à comprendre qu’ils doivent travailler main dans la main pour pouvoir sortir de la pauvreté’’, a laissé entendre M. Kodom.

Les villages pilotes de ce programme sont : Timbou (Cinkassé), Takpamba (Oti), Atalotè (Kéran), Djamdè (Kozah), Fazao (Sotouboua), Tchifama (Blitta), Illico (Amou), Kouma Apoti (Kloto), Dzégbakondji ( Avé) et Djakplémé (Vo).

Max Dally

Togoportail, l’information à votre portée

 

Publier un commentaire