Advertisement
Développement

Orabank-Togo, un soutien de poids au développement à la base

Le ministre chargé du développement à la base, Mme Victoire Tomégah-Dogbé et le Directeur Général  d’ORABANK-Togo ont signé ce mardi 25 juillet 2017 au ministère de l’Economie et des Finances, une convention  de prestation de service d’opérateur  financier, pour la mise en œuvre du Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP).

Ladite convention vise à octroyer à ORABANK-Togo l’agrément en qualité d’opérateur financier (OF)  des fonds de crédit du PAEIJ-SP. Elle fixe également les conditions et modalités pratiques régissant la gestion des fonds de crédit du PAEIJ-SP, le financement des primo entreprises, des sociétés de coopérative simplifiées (SCOOPS) et des PME du secteur agricole, encadrées par le PAEIJ-SP ainsi que les critères de performance attendue de l’opérateur financier.

Le montant total de la ligne de crédit objet de la convention est de cinq milliards trois cent soixante millions (5.360 .000.000) FCFA.

A travers ce mécanisme, le PAIEJ-SP veut faciliter l’accès au financement  et aux services financiers aux PME établies ,700 jeunes entrepreneurs (dont 40% de femmes), 1000 groupements  de producteurs /éleveurs (dont 40% de femmes) et 200 femmes issues des milieux  ruraux et vulnérables.

L’institution financière ORABANK –Togo  a été retenue suite à une procédure de recrutement concurrentiel dans le cadre des règles régissant la passation de marché public. La convention est signée pour une période de trois ans et ne peut prendre fin tant que le crédit d’une institution de microfinance partenaire n’est soldé.

Pour le ministre de l’Economie et des Finances,  Sani Yaya, cette convention marque la ferme volonté du gouvernement togolais  de créer les conditions favorables à la promotion de l’entrepreneuriat et à la création de l’emploi pour les jeunes, notamment à travers le PAEIJ-SP.

Pour sa part, le DG d’ORABANK –Togo, Tcheikh N’Diaye s’est engagé à mener à bien toutes les actions attendues de son institution pour le succès du PAEIJ-SP.

Lancé le 24 avril 2016 par le chef de l’Etat, le PAEIJ-SP vise à contribuer à créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers le renforcement de l’employabilité des  jeunes  et la promotion de l’entrepreneuriat  dans les secteurs porteurs. Il est cofinancé par l’Etat togolais et la Banque Africaine de Développement  (BAD) à hauteur de 12,6 milliards de FCFA.

Déjà 8 PME structurantes existant dans  les filières  de soja, maïs et manioc, situées dans les régions de la Kara, Centrale, des Plateaux et la Maritime, ainsi que 207 jeunes primo-entrepreneurs sont accompagnés par le PAEIJ-SP.

Pour rappel, en marge  de la cérémonie, a eu lieu la signature d’un avenant de la BAD pour renforcer le financement du Projet d’Appui à l’Inclusion Financières des Femmes Vulnérables (PAIFFV), mis en œuvre par le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI).

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire

Patientez jusqu'a fermeture