Advertisement
Technologie

Un an d’existence de la plateforme « Les Amazones de la République », appel lancé aux acteurs

Dans le cadre des festivités marquant le premier anniversaire  de leur plateforme  « whatsapp », les femmes appelées, «  Les  amazones de la République » ont organisé ce samedi un point de presse autour du thème : « Poids des crises sociales sur les femmes », la rencontre est organisée dans le but de dresser le bilan des activités de ladite plateforme, de rappeler les objectifs assignés au groupe et de définir de nouvelles perspectives.

Les Amazones de la République est une association des femmes qui œuvre pour le développement et le bien-être de toute la population sans distinction aucune. C’est dans cette optique d’atteindre plus de personnes que cette association a mis en place une plateforme whatsapp.

Perçue comme un «laboratoire à penser», la plateforme « les amazones de la République »  joue un rôle de «  veille » pour les  femmes au sein de la cité, a dit sa présidente, Rose Koudjom.  C’est également un lieu de réflexions sur les problèmes du pays, souvent assorties de recommandations à l’endroit des décideurs et acteurs de la vie socioéconomique et politiques du pays, a-t-elle laissé entendre.

Les difficultés du secteur de l’éducation préoccupent également les amazones de la République. Elles ont déploré au cours de cette rencontre, la situation qui a prévalu dans ce secteur.

 « J’étais tellement choquée de voir des petits enfants avec des gourdins et des bâtons en mains dans les rues », a déploré M. Rose Koudjom. Tout le monde doit se sentir interpellé, a-t-elle martelé. « Ça nous interpelle nous tous, on doit se réveiller, on doit faire attention pour éviter à l’avenir de telles situations », a-t-elle fait savoir.

Dans les prochaines semaines, les démarches seront menées vers les acteurs concernés par les crises intempestives que connaît le secteur de l’éducation.  Rappelons que plusieurs activités ont été menées par les Amazones de la république durant ces douze mois.

CA

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire

Patientez jusqu'a fermeture