Advertisement
Santé

TOGO (Kpalimé) : Des Patrons de presse sensibilisés sur le contenu du code de la santé publique par l’Ong AIMES AFRIQUE

Depuis quelques mois, l’Ong Internationale AIMES AFRIQUE, 1ère Ong africaine spécialisée dans des activités médico-chirurgicales humanitaires sur le continent, organise à l’endroit de divers acteurs de la société civile, une série de formations axées sur des actions concrètes pour une meilleure promotion de la santé. Ces 17 et 18 mars, c’est à l’endroit des patrons de presse réunis au sein du Conseil National des Patrons de Presse au Togo (CONAPP), qu’un atelier de vulgarisation du code de la santé publique du Togo a été organisé à Kpalimé (localité située à 120 Km au Nord-Ouest de Lomé). Une vingtaine de patrons de presse y ont pris part.

 

Dix huitième (18è) du genre, cette session de formation s’inscrit dans le cadre de la grande campagne de vulgarisation du Code de la santé publique du Togo pour la promotion de la santé dans le pays. Démarré le 17 mars, cet atelier qui vient avant les deux derniers sur les 20 prévus, réunit une vingtaine de patrons d’organes de presse (écrite et audiovisuelle) pour couronner tous les précédents. Ceci, dans la mesure où pour assurer une meilleure promotion de la santé, il faut mettre l’accent sur l’éducation pour la santé.

De plus, promulgué depuis 2009, le code de la santé reste méconnu du grand public. Les journalistes et les professionnels des médias dans leur ensemble, se présentent comme des acteurs de premier niveau pour mener avec réussite la campagne de sensibilisation à l’endroit de la grande masse sur les fondamentaux du code de la santé publique.  »L’éducation pour la santé qui vise à éduquer les populations par la sensibilisation, la communication est l’apanage des journalistes qui sont « éducateurs des populations » à travers les médias », reconnait Docteur Michel Kodom, Président-Fondateur de l’Ong AIMES-AFRIQUE.

C’est cette approche qui a motivé les responsables de l’Ong Aimes Afrique à regrouper, après avoir formé plus de 120 journalistes sur toute l’étendue du territoire, les patrons de presse pour partager avec eux les concepts clés de la promotion de la santé et les motiver à s’engager sans condition dans des actions de communication contribuant à la vulgarisation du Code de la santé publique.

Ce dont se réjouit Docteur Michel Kodom qui n’a pas manqué de souligner que ‘‘l’objectif général de la formation est de renforcer les capacités des patrons de presse pour une meilleure promotion de l’éducation pour la santé à travers leurs organes et surtout les outiller par rapport au contenu du Code de la Santé publique du Togo en vue de sa importante vulgarisation sur toute l’étendue du territoire togolais ».

‘’Ce que nous attendons au terme de cette formation, c’est de voir les patrons de presse s’approprier des principes fondamentaux du code de la santé et de faire la vulgarisation de son contenu en informant sur ses articles et composantes juridiques à travers les publications, parutions de journaux et émissions sur différents médias (presse écrite, presse en ligne, radios et télés). Nous espérons voir très prochainement les médias initier des émissions pour parler du Code de la santé et surtout sensibiliser les populations’’ souligne-t-il.

Plusieurs modules dont ‘‘la problématique des soins de santé en milieu rural’’, ‘’le rôle des journalistes dans l’atteinte des objectifs de développement liés à la santé’’, ‘’le marketing social’’, ‘’l’agenda 2063 de l’Union Africaine’’, ‘’la Promotion de la santé’’ et ‘’les principes fondamentaux du code de la santé publique du Togo’’ ont fait l’objet des communications enregistrées au cours de cet atelier dont la cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence du ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique représenté à l’occasion par le directeur régional des Arts et de la Culture des Plateaux, de même que par celle du représentant du directeur de la HAAC, et des autorités locales de la ville de Kpalimé et de la préfecture de Kloto.

Un mémorandum a été signé à la fin de la formation définissant les engagements des patrons de presse dans le cadre de la vulgarisation du Code de la santé et la collaboration entre AIMES-AFRIQUE et le CONAPP dans le cadre de  cette initiative.

Cette grande campagne de vulgarisation du code la santé publique du Togo a bénéficié du soutien de la Coopération Allemande, de l’Ong AktionPit Togohilfe, des ministères de la Santé et de la Protection Sociale, et de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales.

Faut-il le rappeler, AIMES AFRIQUE est composée de médecins bénévoles, de spécialistes et de chirurgiens qui apportent des services hospitaliers gratuits aux populations  démunies des villages les plus reculés à travers l’Afrique. Elle a déjà à son actif plusieurs acquis : Plus de 350 missions médico-chirurgicales humanitaires, 15.000 interventions chirurgicales et plus de 300.000 consultations.

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire