Santé

Santé/ une conférence-débat ouvre les journées portes ouvertes de l’INAM

Les festivités marquant les 5 ans d'Institut National d'Assurance Maladie (INAM) se poursuivent. Après le lancement officiel, l'Institut a ouvert ses portes au public, ce vendredi. Cette journée est marquée par une conférence-débat animée par des personnes douées en la matière. Plusieurs thèmes ont été abordés en vue de permettre à la population de connaître l'importance de l'assurance maladie.

L'institut National d'Assurance Maladie a pour mission de faire soigner en préservant les revenus des ménages. C'est pour cette raison que ces journées portes ouvertes sont initiées pour permettre à la population d'être imprégnée des réalités de l'assurance maladie.

Plusieurs personnalités ont assisté à cette conférence qui a donné le ton aux journées portes ouvertes. Parmi celles-ci, on  note la directrice de l'INAM, Myriam Dossou. Pour elle," il est temps que les togolais comprennent que l'institut va toujours poursuivre ses objectifs en permettant une meilleure accessibilité financière à des soins de qualité aux bénéficiaires."

La directrice a profité de cette occasion pour rassurer les bénéficiaires que INAM approuve l'utilisation des produits génériques qui ont les mêmes vertus que les autres produits pharmaceutiques qui coûtent parfois très chers.

Soulignons que quatre thèmes ont été développés lors de cette conférence-débat. Il s'agit "du rôle de l'assurance maladie dans le financement de la santé". Et "la gestion des risques maladie, quelles solutions pour la fraude?" Ce panel à été animé par le vice président de l'Institut d'Assurance du Bénin, M. Hugues Tchibozo. De même, le rôle des mutuelles de santé dans la couverture médicale des ménages. Ce thème a été développé par Mathieu Awoussi. Ensuite, c'est le tour d’Alexis Rechain de parler des nouvelles technologies au service de la pérennité et de la satisfaction des acteurs de l'assurance maladie.

Rappelons que l' INAM est créé depuis 2011et plus de 300 000 personnes bénéficient des prestations de l'Institut. En moyen terme, ces prestations iront également à d'autres couches du secteur, surtout informel.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire