Education

La CSET prend acte de la proposition du gouvernement et demande le remboursement des précomptes

Une grande Assemblée générale de la Coordination des Syndicats des Enseignants du Togo qui regroupe trois syndicats a eu lieu ce samedi pour analyser la proposition du gouvernement, celle de doubler la prime d'incitation au métier enseignant. Ils étaient très nombreux à répondre au rendez-vous.

Pour Atcha Atsou, le coordonnateur de la CSET, vu que le gouvernement a commencé par prendre à bras le corps leurs revendications, il s'avère nécessaire de lui accorder un bénéfice du doute.

En accord avec la base de Lomé, la CSET et la FESEN affirment suspendre les prochains mots d'ordre de grève pour deux raisons fondamentales. "Nous avons décidé de suspendre les grèves en attendant pour bien analyser les points obscurs de la proposition du gouvernement et surtout donner une chance à l'année scolaire en cours d'arriver à terme", explique M. Atcha.

Parallèlement les deux associations syndicales demandent au gouvernement de rembourser les précomptes excessifs effectués sur les salaires des grévistes. Elles exigent également que la revendication portant sur le statut particulier soit prise au sérieux et promptement.

"Nous voulons un statut particulier, je dis bien particulier. Rien d'autre", émet Senon Hounssime, Secrétaire Général de la FESEN. Les syndicalistes annoncent une tournée nationale pour très bientôt afin de recueillir les nouvelles préoccupations des leurs.

Il est donc temps que les deux partis à savoir les syndicats et le gouvernement s'attendent pour le bonheur des élèves et pour sauver l'année scolaire qui jusque là vacille.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire