Education

Grève dans l’éducation : Le gouvernement siffle la fin en faisant des propositions encourageantes

Le Premier ministre Komi Sélom Klassou a rencontré ce vendredi les acteurs de l’éducation pour annoncer des mesures prises par le gouvernement pour améliorer les conditions des enseignants. Parmi les décisions annoncées, le doublement de la prime d’incitation à la fonction enseignante et l’adoption du statut particulier des enseignants. La première décision prend effet à partir du 1er avril 2017 et la seconde à compter de la rentrée prochaine.

Pour le Premier ministre togolais, c’est avec célérité que les conclusions des travaux du Groupe de Travail ont été examinées par le gouvernement.

Sélom Klassou a réitéré la position de l’exécutif selon laquelle les problèmes ne peuvent être réglés qu’au travers d’une approche globale et non sectorielle. A cet effet, le gouvernement compte affronter les problèmes identifiés.

Abordant la question des infrastructures, le chef du Gouvernement a indiqué que des solutions seront apportées à travers le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), le Projet de la reforme du collège (PAREC) et le Projet éducation renforcement institutionnel (PERI). De même, il est prévu le développement des centres de formation, la revue de la gouvernance du système éducatif en vue d’inclure les autres acteurs, la création des zones pédagogiques.

Mais la question de l’heure qui cristallise les attentions concerne les préoccupations et revendications des enseignants. A ce sujet, le Premier ministre a rappelé que son gouvernement a délivré à ce jour, 12747 actes de nominations des enseignants auxiliaires dans la fonction publique avec effet depuis le janvier 2017.

Sélom Klassou annonce aussi qu’une cellule sera mise en place à partir du 20 mars prochain pour régler le problème des prélèvements.

Quant au statut particulier, un comité de rédaction sera mis en place à compter de fin mars et comprendra les partenaires techniques et financiers. Le texte élaboré sera adopté avant la rentrée scolaire 2017-2018.

« Le Statut particulier consacrera une revalorisation de la fonction enseignante. Pour la prime d’incitation à la fonction enseignante, elle sera doublée », a-t-il annoncé, précisant que le doublement de la prime sera pris en compte à partir du mois d’avril.

Le Premier ministre précise par ailleurs que le statut consacrera une prime unique qui comprend la prime de la fonction enseignante, les primes de rentrée et de bibliothèque, etc.

Revenant sur les répercussions des mouvements de grève sur l’année scolaire, Sélom Klassou annonce que l’année scolaire sera réajustée. « Le gouvernement appelle au calme et demande aux acteurs de l’éducation de prendre la balle au bond », dit-il en s’adressant notamment aux syndicats.

Présente à la rencontre, la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) a indiqué par la voix de son coordonnateur Atsou Atcha, avoir pris acte de l’annonce du Premier ministre. L’organisation promet analyser les mesures annoncées avec sa base avant de se prononcer.

« Le Premier ministre a annoncé que la prime sera doublée. C’est quelque chose mais des efforts peuvent encore être faits… Ça va se négocier », a laissé entendre M. Atcha.

Soulignons que le Premier ministre était entouré à l’occasion par les ministres Gilbert Bawara de la Fonction Publique et Komi Tchakpele des Enseignements Primaire, Secondaire et de la Formation Professionnelle. Sans oublier les partenaires de l’éducation à l’instar de la Banque Mondiale et l’UNICEF qui ont pris part à la rencontre.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Publier un commentaire