Au fil des questions réponses

Invitée d’Honneur sur Togoportail : Vanessa Worou, Artiste Togolaise de la chanson

worou-vanessa

« J’ai reçu un don de guérison. Je peux guérir quelqu’un qui est spirituellement envouté. Je suis également devenue une guide spirituelle pour suivre les artistes de sociétés car il y a trop de «gbass» dans le milieu »

L’immensité de son talent et de sa voix font référence à Bella Bellow. Elle est l’une des meilleurs artistes féminines sur lesquelles le Togo peut véritablement compter. Vanessa Worou puisque c’est d’elle qu’il s’agit, avait momentanément mis un terme à sa carrière pour des raisons d’envoutement. Mais beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et Dieu merci elle va à présent mieux. Nous l’avons donc rencontrée chez elle dans un grand quartier de Lomé…voici ce qu’elle nous a confié!

Vous aviez été victime d’envoutement en 2009, dites-nous en quelques lignes ce qui s’était concrètement passée

J’avais été effectivement victime d’envoutement en 2009 dans les coulisses de l’hôtel Sarakawa alors que je devais prester sur la scène de la finale du Prix Découvertes Rfi à Lomé. Mais pour moi, cet envoutement a été permis par Dieu car rien ne lui est impossible. Et s’il l’a permis c’est parce qu’il voulait que je comprenne certaines choses et qu’à travers moi beaucoup d’autres puissent se ressaisir. Pour me prouver sa grandeur, j’ai été guérie non conventionnelle, c’est-à-dire par l’esprit saint et sans médicament. Au travers de mes différentes expériences durant ces 8 années, je suis aujourd’hui devenue une guérisseuse.

Vanessa Worou est donc devenue une guérisseuse? Qu’avez-vous la capacité de faire concrètement ?

J’ai reçu un don de guérison. Je peux guérir quelqu’un qui est spirituellement envouté. Je suis également devenue une guide spirituelle pour suivre les artistes de sociétés car il y a trop de «gbass» dans le milieu. Je guérie sous la direction de Dieu. Nous procédons généralement par la prière et pleins de révélations spirituelles.

Alors vous confirmez que le «gbass» (Ndlr : gris-gris) et autres envoutements existent bel et bien dans le showbiz togolais?

Ça existe énormément et je sais de quoi je vous parle. D’ailleurs le gris-gris a toujours existé en Afrique. Je ne suis pas contre cette pratique. Mais mon souhait est qu’ils le fassent positivement pour le bonheur de tous. Je suis chrétienne mais ma mentalité est très différente.

Mais est-ce que vous continuez par chanter depuis que vous avez été guérie de cet envoutement?

Je continue la musique mais pas la façon dont le public togolais le veut. Le Togo n’est pas comme la France où les talents sont encouragés et promus. J’ai compris que je ne dois pas suivre la masse. En plus je n’ai pas de producteur alors je vais à mon rythme. La carrière continue mais avec une autre méthode et je m’en excuse auprès des fans pour cela.

Vous étiez également membre du jury de l’évènement 228 T Factor, pourquoi avez-vous ensuite claquez la porte?

Je suis sortie pour 3 raisons : d’abord je ne supportais plus le concours. Pour moi, on devrait faire une promotion de talents plutôt qu’une compétition qui faisait trop de malheureux quoique talentueux. Le principe du voting également ne me plaisait pas parce qu’il avantageait les candidats les mieux nantis. Et pour finir, le traitement des membres de jury que nous étions laissait à désirer. Je n’ai perçue que 300 000 frs après 15 mois de travail. Ce qui n’est pas encourageant! C’est donc tous ces manquements qui m’ont emmenée à claquer la porte. Je ne suis pas là pour qu’on me voie seulement à la télé. On veut bien aider mais il faut qu’en retour l’on nous aide aussi parce que nous avons des charges.

vanessa

Aujourd’hui vous vous définissez comme un chantre social, expliquez-nous ce concept?

Un chantre social est un chanteur d’intégration, un chanteur qui fait une musique saine et pleine d’enseignements, de morale mais qui n’a pas forcement de rapport avec l’église.

Vous êtes depuis un moment très actif sur les réseaux sociaux, sauf que vos posts sont souvent surprenants et incompris. Vous avez une fois par exemple postée ceci «Personne ne me tuera comme «Bella Bellow» expliquez-nous ce que cela voudrais dire…

J’ai fait du chemin et j’ai appris beaucoup de choses que j’aimerais partager avec les autres. Il faut être spirituellement fort pour faire de la musique au Togo quel que soit le genre qu’on fait. Quand je dis « personne ne me tuera comme Bella Bellow » c’est parce que je sens des persécutions spirituelles et physiques. Et quand c’est comme ça, il faut le faire savoir. C’est donc une sorte de retour à l’envoyeur. Mort à la personne qui veut ma mort et vie à celui qui veut ma vie.

Le président Faure Gnassingbe est aussi très souvent cité dans vos post et cela a même abouti au collectif Felt (Faure et le Togo). Ne seriez-vous pas devenue politicienne ? Ou c’est plutôt une façon de faire les yeux doux au président…

Je suis en train de faire un grand enseignement sur les réseaux sociaux que beaucoup ne comprennent pas encore. Felt n’est pas né du jour au lendemain. Pendant des années, j’ai eue beaucoup de révélations très profondes sur Faure et j’ai été aidé dans la prière par un de mes petits frères. Si quelqu’un veut blaguer avec ce que je fais, libre à lui. Felt c’est 4h de prières par jour pour Faure et le Togo car ma parole me dit, prie pour la tête et le pays sera béni. C’est ce que nous faisons afin que la bénédiction pleuve sur le Togo. L’important c’est que le Togolais vive bien et mange bien quelque soit le nombre d’années que le président fera au pouvoir.

Avez-vous des soutiens par rapport à Felt ? Ou c’est plutôt des menaces…

Nous n’avons ni soutien ni menaces. Nos activités se font sur fonds propres.

Êtes-vous prête pour revenir sur la scène musicale ?

Je compose comme toujours des chansons mais seul Dieu décidera du moment de mon retour. Vous serez donc informé au moment opportun.

Un dernier mot ?

Simplement dire merci au Seigneur et à tous mes fans pour la patience et inviter mes collègues artistes à beaucoup prier. C’est très important pour la suite de leur carrière.

Interview réalisée par Kel-Hamid-Lorenzo

Togoportail, l’information à votre portée

vanessa-worou

Publier un commentaire

Canal+
Patientez jusqu'a fermeture