pub
Développement

TOGO/ Ogou : Mlle Atia Marie Louise Kponton, élue présidente nationale de la JCI-Togo

Advertisement

kponton-atia-louise

La jeune chambre internationale a tenu du 27 au 29 octobre 2016 à Atakpamé, sa 30ème convention nationale.

La cérémonie d’ouverture a été présidée le 28 octobre par le préfet de l’Ogou, Akakpo Edoh, en présence du président de la Délégation Spéciale de la Commune d’Atakpamé, Adjonou Kasségnè, du directeur régional des Arts et Cultures des Plateaux, Tiem Yoguébey, du commandant de la brigade territoriale, des chefs de cantons et de quartiers, des sénateurs et présidents locaux membres de la JCI.

Le préfet a souligné que le thème choisi cette année et qui a pour esprit d’acter l’impact sur le développement communautaire est bien indiqué car les communautés ont besoin de repères pour un changement et ces repères doivent être des initiatives concrètes venant de la jeunesse elle-même, couche socio-professionnelle dynamique dans les actions de développement à la base ; d’où l’organisation de plusieurs rencontres et réalisation de divers projets dans la préfecture de l’Ogou entre autres, la sensibilisation à travers l’implantation des panneaux dans le cadre de projet « Zéro Grossesse et IST/VIH Sida en milieux scolaires ». Ces actions ont accompagné et soutenu à Atakpamé, le changement de mentalité sur la question de comportement responsable à observer face au fléau, a-t-il a reconnu.

Le président national de la JCI 2015-2016, Badjéne Michel, a souligné que la CJI s’est davantage rapprochée des autorités politiques et administratives du pays et la présence à cette cérémonie du préfet, du Maire, du directeur régional des Arts et Cultures et des autorités de l’Ogou en est une preuve. Il a salué l’accompagnement des partenaires aux premiers rangs desquels, le chef de l’Etat, l’ensemble de son gouvernement, particulièrement le ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de le Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, des agences et programmes de développement notamment l’ANADEB, l’ANPE, le FAIEJ, la CNJ Togo et d’autres avec qui la CJI collabore constamment. Il a, pour finir, précisé que la JCI est consciente que du travail reste encore à faire, et qu’ils (les membres de la CJI) doivent forger un engagement tout aussi fort de leur amour pour le Togo et la CJI surtout en ces moments de bilan des actions et de renouvellement des instances.

Les travaux de la convention ont permis aux membres de faire se faire former sur différents thèmes entre autre : comment devenir un excellent maître de conférence ; les gestes qui sauvent (préliminaires du premier secours d’urgences) ; la croissance et la rétention de membre. Au cours des travaux, le bilan des activités a été dressé, et des échanges ont porté sur la planification de l’avenir de l’organisation. A la suite, il est procédé à l’élection et renouvellement des instances, portant Mlle Atia Marie Louise à la tête de l’institution pour un mandat d’un (01) an.

La nouvelle présidente élue avec plus de 29 voix pour le compte de l’année 2016-2017, a remercié les membres de la JCI pour la confiance et le choix portés sur elle pour présider la JCI. Elle a rappelé que, la JCI en 29 ans d’existence, a réussi dans ses activités grâce aux partenaires. Elle n’a pas, à cet effet, manqué de souligner qu’elle pèsera de tout son poids, en vue de renouveler ce partenariat, permettant à son bureau de relever les objectifs et les défis attendus. Elle a indiqué que, l’homme est au centre de leur préoccupation, et pour cela, plusieurs actions seront menées dans le domaine de l’éducation, de la santé, de l’hygiène pour contribuer à la baisse significative de la pauvreté dans les communautés et renforcer la compétence des jeunes des associations pour leur permettre d’adhérer massivement à la JCI.

Il est à retenir que, la jeune chambre internationale offre des opportunités de développement aux jeunes en leur donnant la capacité de créer des changements positifs. Sa vision est de devenir un réseau mondial de jeunes citoyens actifs pour l’atteinte des objectifs liés au développement durable.

LandryKoss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire