pub
Politique

Sommet de l’U.A : La charte est passée comme une lettre à la poste

Advertisement

sommet-ua

La Charte sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique a été adoptée et signée samedi à Lomé par les Chefs d’Etat et de gouvernement africains réunis en session extraordinaire. La Charte est dénommée : ’’Charte de Lomé’’ et les chefs d’Etat ont appelé à divulguer son contenu pour l’essor du continent.

Les chefs d’Etat n’ont pas du tout perdu du temps aussitôt arrivés, le projet de Charte de Lomé a été adopté à l’unanimité par les Chefs d’Etat et de gouvernement présents à Lomé.

A l’issue des travaux, la conférence a salué l’initiative du président togolais, Faure Gnassingbé qui a abouti à la convocation et à la tenue de la session extraordinaire de Lomé.

Nous nous félicitons de l’adoption et de la signature de la Charte sur la sécurité et la sûreté maritimes et de développement en Afrique, Charte de Lomé. Geste on ne peut plus historique dans la vie de notre continent “, indique la motion lue par Denis Sassou Nguesso, président du Congo.

Clôturant les travaux, Idriss Deby a indiqué qu’il est nécessaire d’accélérer la ratification de la Charte pour sa mise en application afin de s’attaquer dans l’immédiat à l’insécurité maritime.

Des annexes et des protocoles additionnels seront ajoutés ultérieurement à la Charte afin de couvrir suffisamment tous les secteurs, selon le président en exercice de l’Union Africaine.

La Charte en elle-même est un texte contraignant. Une première dans l’histoire du continent africain. Le texte a deux volets essentiels. Il y a un volet sécuritaire qui touche à la sécurité et à la sûreté maritimes et le deuxième volet, c’est le volet développement et essentiellement consacré à tout ce qui concerne l’économie bleue.

sommet-lome

Selon le ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey, la Charte sera présentée au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour une résolution sur la sécurité maritime.

Rappelons la liste complète des présidents présents au sommet : Alassane Dramane Ouattara (Côte d’Ivoire), John Dramani Mahama (Ghana), Alpha Condé (Guinée), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Idriss Déby Itno (Tchad), Ellen Johnson-Sirleaf (Libéria), Macky Sall (Sénégal), Faure Esszomna Gnassingbé (Togo), Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazaville), Uhuru Kenyatta (Kenya), Ismail Omar Guelleh (Djibouti), Teodoro Obiang Nguema (Guinée Equatoriale), Patrice Talon (Bénin), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), José Mario Vaz (Guinée Bissau), Brahim Ghali (RASD) et Hery Rajaonarimampianina (Madagascar).

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire