pub
Economie

Sommet de l’U.A. à Lomé : Les journalistes informés d’avantage sur les enjeux

Advertisement

agbeyome

Une conférence de presse a été animée ce mercredi à l’hôtel Radison Blu à l’intention des journalistes pour les armées sur les enjeux de la sécurité et la sureté maritime en relation avec le développement. Cette séance est dirigée par l’ancien Directeur du port autonome de Lomé Agbéyomé Kodjo, le ministre des infrastructures et des transports, Ninsao Gnofam et le chef d’Etat-major de la marine, le capitaine de vaisseau Neyo Takougnadi.

En effet, la thématique de la sécurité et la sureté maritimes doit être une lutte de tous les africains qui doivent s’unir mettre ensemble leur force pour le développement de nos continent.

Pour l’ancien Directeur du Port, Agbéyomé Kodjo, ce sommet s’inscrit dans le cadre des objectifs de la journée mondiale des mers cette année sur le thème « transport maritime indispensable pour tout le monde. »

Pour lui encore, les mers et les océans constituent des piliers de l’économie mondiale avec plus de 80% des marchandises transitées par tour.

Par contre, ces espaces maritimes sont depuis quelques années, l’épicentre des actes de pirateries, de pêche illicite, de trafic d’armes, de drogues et d’être humaines. A-t-il ajouté.

C’est pourquoi le sommet de Lomé se propose de faire adopter une charte africaine de sûreté et de sécurité maritime, en relation avec le développement.

Soucieux que les actes criminels en mer contribuent aux retards des pays africains, cette charte compte mutualiser leurs efforts, harmoniser leur cadre juridique et institutionnel pour mener à bien la lutte contre les crimes dans leurs eaux territoriales.

Abordant dans le même sens, Ninsao Gnofam a souligné les efforts qu’entreprend le gouvernement togolais pour sécuriser et garantir la sûreté de ces eaux. Dans son développement, il a mentionné la mise en place d’un haut conseil de la mer présidé par le chef de l’Etat et la création de la préfecture maritime. De même, le Togo a harmonisé la législation avec les conventions et traités internationaux a-t-il souligné.

Pour sa part, le capitaine de vaisseau Néyo Takougnadi, chef d’Etat-major a relevé aux médias les stratégies de lutte contre la criminalité. Il a également mentionné que le Togo s’est dotée grâce au chef de l’Etat des patrouilleurs modernes capable d’opérer en haute mer.

Tous ces dispositifs mis en place par le gouvernement ont permis au Togo d’accueillir d’énormes trafics des navires au port autonome de Lomé. Ce qui a permis au Togo d’être classé parmi les meilleurs ports le plus sécurisé d’Afrique.

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire