pub
Politique

Ogou/Rôle des femmes dans la gouvernance locale : Académie de formation des femmes et jeunes filles en leadership politique à Atakpamé

Advertisement

Le Groupe de Réflexion et d’Action Femme Démocratique et Développement (GF2D) a organisé le jeudi 1 septembre 2016, avec l’appui financier de la Fondation Hanns Seidel, un atelier de formation à l’endroit des femmes et jeunes filles en leadership politique, pour leur participation active à la décentralisation et au développement local. Elles sont une trentaine venue des cinq régions du Togo, œuvrant au sein des partis politiques.

 

Durant deux jours elles seront outillées sur leur contribution à une meilleure participation à la vie politique au niveau local et national. Il s’est agit à travers cet atelier de permettre  aux femmes de développer des aptitudes nécessaires à leur promotion afin qu’elles  participent activement aux cotés des hommes  à la gestion des affaires publique et politique et de susciter leur engagement à assurer leur participation à la décentralisation et au développement sur le plan local.

 

Plusieurs modules feront l’objet de cet atelier de formation entre autres : leadership politique de la femme et activisme pour les droits de l’homme ; plaidoyer et réseautage en politique ; femme et partis politiques ; gouvernance locale et enjeux de la décentralisation ;  les techniques de communication en politique, l’élaboration des plans d’action, éthique en politique la mobilisation des fonds et usage des NTICS au service de la vie politique. 

 

En ouvrant les travaux, le préfet de l’Ogou M. Akakpo Edoh a salué l’initiative de la GF2D qui s’inscrit dans la continuité des précédents projets à compter de l’année 2013. Il a souligné que, le thème retenu pour la formation est révélateur de l’engagement réel et des efforts du GF2D en faveur d’une meilleure implication des femmes dans le combat pour l’effectivité des droits de la femme au Togo. Il les a invités à œuvrer d’avantage pour occuper de nombreux sièges au sein des conseils de communes et de préfectures et bien aussi à l’Assemblée nationale. Il les a exhortés  à faire preuve d’écoute et d’engouement tout au long des travaux afin qu’elles tirent l’essentiel et une meilleure partie.

 

Le représentant régional de la Fondation Hanns Seidel, M. Klaus Grutjen et le député Volkmar Klein membre de la commission des finances de l’Assemblée parlementaire de la république d’Allemagne ont, tour à tour remercié les autorités Togolaise en préfectorale pour l’accueil. Ils ont précisé que la coopération entre le Togo et l’Allemagne sera d’avantage renforcé pour que la décentralisation soit effective au Togo.

 

La secrétaire générale du GF2D Mme Lonlonko Gbadégbégno a réitéré sa gratitude à la Fondation Hanns Seidel qui partage la vision du GF2D de voir émerger les femmes dans les instances de décision à tous les niveaux. Elle a remercié le Préfet et le Président de la Délégation Spéciale de la Commune d’Atakpamé pour leur accueil et leurs soutiens constants à leurs actions. La participation des femmes à la vie politique de la nation reste faible.

« A titre indicatif, seules 14 femmes sur 91 députés sont représentés à l’Assemblée nationale soit 15,38 une femme sur 9 magistrats à la cour constitutionnelle soit 11%, seulement quatre femmes sur 31 ministres dans le gouvernement actuel. Par bonheur 02 femmes préfets sont nommés tous récemment le 22 juin 2016», a-t-elle conclu.

 

Landry Koss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire