pub
Société

Cérémonie de clôture du séminaire de formation des coiffeuses et coiffeurs

Advertisement

Une trentaine patronnes et patrons de salons de coiffure de la préfecture de l’Ogou, de l’Amou et du Haho ont pris part du 08 au 12 août 2016 à un atelier de renforcement des capacités des membres de SYNATSCETO.

 

Organisé par la Confédération Nationale des Travailleurs du Togo (CNTT) en partenariat avec le Syndicat National des Travailleurs du Secteur de la Coiffure et Esthétique du Togo (SYNATSCETO) avec le soutien technique de KABA QUALITE et l’appui financier du Fonds National d’Apprentissage de Formation et de Perfectionnement Professionnels (FNAFPP), la formation s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des coiffeuses, coiffeurs et esthéticiens et esthéticiennes de nos localités.

 

Cette session de formation et de partage avec la Confédération Nationale des Travailleurs du Togo (CNTT) en partenariat avec le Syndicat National des Travailleurs du Secteur de la Coiffure et Esthétique du Togo (SYNATSCETO) a pour objectif de renforcer les capacités techniques et financières des membres de SYNATSCETO afin d’améliorer leurs contributions à la création de richesses.

 

Durant 5 jours, les participants ont été outillés entre autres, sur la gestion financière et comptable et marketing artisanal, la gestion du jour, l’hygiène, la santé et l’environnement au travail, la définition de concepts, les fondamentaux du travail décent, les 9 paramètres du SSET, la recommandation 204 de l’OIT, les constituants utiliser en coiffure, la connaissance de base et anomalie et traitement des cheveux.

 

Le préfet de l’Ogou M. Akakpo Edoh s’est réjoui de la tenue de l’atelier qui clôture ce jour ces travaux et qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des coiffeuses,  coiffeurs et esthéticiens et esthéticiennes de nos localités qui d’ailleurs répond aux préoccupations du chef de l’Etat de faire du Togo une Nation émergente d’ici à l’an 2030 ; il a présenté ses félicitations au PNUD pour son accompagnement, aux consultantx, aux formateurs et encadreurs pour leur compétences et disponibilité. 

 

Pour finir, il a renouvelé le soutien du gouvernement aux responsables nationaux et locaux du Syndicat de Coiffure, Esthétique pour leur engagement et leurs appuis multiformes auprès des coiffeuses, coiffeurs, esthéticiennes et esthéticiens pour la qualité des travaux de l’atelier.

 

Le camarade Agba Tchapou, au nom du secrétaire général de la CNTT s’est réjoui des résultats combien éloquents auxquels ils sont parvenus au terme des travaux, ce dont il ne pouvait d’ailleurs pas douter au regard de la qualité, aussi bien des participants et participantes qu’ils sont, que des formateurs et formatrices. Il se dit convaincu que désormais, les patronnes et patrons de salons de coiffure sont outillés, non seulement par rapport à la connaissance générale des nouvelles techniques et modes de coiffure, mais aussi et surtouts à la législation  pour mieux servir les clients et faire la différence.

Detsikou Afi Victorine, au nom des bénéficiaires, a remercié tous les acteurs ayant pris part à la tenue effective de ces sessions de formation. Elle a remercié le gouvernement à travers le Fonds National d’Apprentissage de Formation et de Perfectionnement Professionnels (FNAFPP), pour avoir accepté de financer le projet.

 

Landrykoss

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire