pub
Société

TOGO : Journée de l’Enfant Africain, édition 2016, célébrée à Atakpamé,

Advertisement

Chaque 16 juin, est célébrée la Journée Internationale de l’Enfant Africain. A Atakpamé, la célébration de cette journée n’a pas manqué de répondre à l’appel. La compassion internationale-Togo et les églises partenaires des centre de développement des enfants (CDE) des Asemblées de Dieu de Sada, de l’Eglise Méthodiste la Grâce de Koéroma, de l’Eglise Evangélique Presbytérienne  du Togo de Datcha,  de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo d’Apégamé, celles de la Lumière AD de nyékonakpoè, de Batiste Djama ROC, à l’instar des autres villes, ont célébré cette journée le samedi 11 juin dernier.

 

Une occasion pour les acteurs de la compassion internationale-Togo, de mobiliser tous les efforts en faveur du bien-être des enfants qui sont l’avenir de demain. Le thème retenu sur le plan international « tous ensemble pour des actions urgentes en faveur des enfants de la rue », la compassion international-Togo et les églises partenaires ayant abrité des centres de développement des enfants CDE pour leurs actions efficaces dans le domaine de la protection et de la promotion des enfants ont retenu comme thème : ensemble pour des actions urgentes en faveur des enfants démunis. Plusieurs activités ont meublé cette célébration.

 

Une  caravane à travers la ville d’Atakpamé, une séance de sensibilisation sur le complexe du Lycée d’Atakpamé, des sketchs et des prestations avec des artistes  de la chanson gospel à l’endroit des enfants et des autorités de la ville d’Atakpamé.

 

En ouvrant cette séance, le révérant pasteur Atsitso Séna de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo de Datcha a souhaité la bienvenue aux autorités et aux responsables des centres CDE de la ville d’Atakpamé. Il a demandé à Dieu d’être le commencement et la fin des activités de la journée.

 

Le secrétaire général de la commune d’Atakpamé, M. Pinizi Kossi Essohanam a salué la compassion internationale-Togo et les églises partenaires pour leurs actions en faveur des enfants démunis. Il a souligné que toute la préfecture de l’Ogou se réjouit de l’initiative de la compassion internationale-Togo et de ses églises partenaires à sensibiliser la population d’Atakpamé et de ses environs à aimer, nourrir, protéger et éduquer leurs enfants.

Pour finir il a émit le vœu que Dieu le tout puissant puisse accorder plus de moyens aux initiatives de ce programme pour continuer dans la même lancée afin que les communautés soient davantage sensibilisées sur le droit des enfants et la nécessité de leur accorder une attention particulière.

 

Le responsable de la protection de l’enfant de l’action sociale d’Atakpamé, M. Abotsi Kwaku, a expliqué que cette journée révèle d’une importance au gouvernement Togolais et le département de la protection de l’enfant salue les actions des acteurs qui œuvrent en faveur des enfants démunis au Togo. Il  a souligné que le 16 juin de chaque année, il est commémoré la journée en mémoire du massacre des enfants innocents à Sowéto en 1976 par le régime raciste d’apartheid alors au pouvoir en Afrique du Sud. C’est en juillet 1990, à travers la résolution CMRes- 1290 (XL) que la conférence des chefs d’Etat et se gouvernements de l’organisation de l’unité africaine (UA) a institué la journée de l’enfant africain qui se célébré le 16 juin de chaque année.

Le président du comité d’organisation, le catéchiste  Wokpogbé Koffi de CDE Apégamé, a souligné que l’ONG compassion internationale-Togo est installée au Togo depuis 2008 et dans la préfecture de l’Ogou fin 2014; elle s’occupe  de plus de 1500 enfants démunis sans distinction de sexe, de religion et d’ethnie et bénéficient du soutien de la compassion international-Togo à travers 06 églises dans la préfecture de l’Ogou. Il a remercié le directeur de compassion international-Togo et ses collaborateurs pour leurs efforts déployés dans la vie de ces enfants.

 

Le facilitateur de partenariat pour la zone Atakpamé et des environs représentant le directeur de l’ONG compassion internationale-Togo M. Ognakotan  Koffi Amagnan a remercié les autorités Togolaise, les autorités préfectorales et les acteurs des centres CDE de la préfecture de l’Ogou  pour leurs investissements dans l’avenir de ces enfants. Il a invité les un et les autres à se lever pour développer et mettre en œuvre des stratégies et plans d’actions nationaux, régionaux et préfectoraux, cantonaux et même individuels holistiques et dotés des ressources nécessaires pour le bien être des enfants.

 

LandryKoss

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire