pub
Société

Ramadan/Les Mahométans observent le 4ème pilier de l’Islam

Advertisement

Depuis ce lundi 06 et ce jusqu’au 30 juin 2016 les fidèles de Mahomet  démarrent  le jeûne. C’est une période au cours de laquelle, le musulman se prive de nourriture, de l’eau du levé au coucher du soleil. C’est également une opportunité pour les fidèles musulmans d’accomplir  de bonnes œuvres vis-à-vis de leur  prochain.

 

Jour six. Le  début du mois sacré  de Ramadan correspond cette année à la date du 06 juin selon le calendrier musulman. Au Togo,  l’entame du carême a été marquée  par une prière musulmane au soir du dimanche 05 juin 2016. Ceci dans le but de se préparer et de prodiguer d’utiles conseils aux jeunes musulmans selon  Moustapha Tadjudin, le Muezzin de la Mosquée d’Agoè Démakpoè. « Comme cela se fait toujours, à quelques heures du début du mois bénit, nous nous retrouvons pour échanger d’utiles conseils, partager les vivres », a-t-il expliqué. 

 

Tout comme le mois d’Octobre représente chez les fidèles chrétiens Catholiques un moment de pénitence en l’honneur à la Vierge Marie, celui de juin pour les Mahométans ne l’est pas moins. Ainsi, le jeûne ou le Saoum est un moment de pénitence et de dévotion à travers l’observance des cinq prières journalières où sont interdits la cigarette, les relations sexuelles ou tout autre acte  ne relevant pas du comportement du Prophète Mahomet.

               

Sont concernées par l’observation du jeûne, les personnes bien portantes pour tout dire. Selon Malam Bodi, de la TV2, tout le monde n’a pas le même organisme et donc il peut arriver que certains musulmans sautent des jours sans observer le jeûne, ce dernier se doit de le compenser à l’issue du jeûne et au plus tard avant la fin de l’année. « Les enfants en allaitement et les mamans, les personnes malades ne sont autorisées à faire le jeûne », a-t-il en outre ajouté.

 

C’est seulement  à l’issue de ces 30 jours d’observation du jeûne que les fidèles de Mahomet célèbreront le Ramadan.

               

Sont concernées par l’observation du jeûne, les personnes bien portantes pour tout dire. Selon Malam Bodi, de la TV2, tout le monde n’a pas le même organisme et donc il peut arriver que certains musulmans sautent des jours sans observer le jeûne, ce dernier se doit de le compenser à l’issue du jeûne et au plus tard avant la fin de l’année. « Les enfants en allaitement et les mamans, les personnes malades ne sont autorisées à faire le jeûne », a-t-il en outre ajouté.

C’est seulement  à l’issue de ces 30 jours d’observation du jeûne que les fidèles de Mahomet célèbreront le Ramadan.

 

Réné Martial

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire