pub
Culture

Pourquoi une 3ème édition de la Grande Semaine de la Diaspora togolaise ?

Advertisement

Il est à reconnaître que la prise en compte du phénomène migratoire dans les questions de développement au Togo est récente. Autrefois considéré comme un pays à faible culture migratoire, le Togo depuis vingt ans, voit croître rapidement le nombre de ses ressortissants vivant à l’extérieur. Le recensement de 2010 a estimé la population résidente au Togo à 5.753.324. Selon diverses sources, entre 1.500.000 et 2.000.000 de togolais résideraient aujourd’hui à l’étranger.

 

En effet, le Togo à l’instar des autres pays de la sous-région, dispose d’une forte communauté vivant à l’extérieur, dont les membres de façon individuelle ou collective essayent de changer le quotidien des leurs qui sont restés au pays. C’est dans ce contexte que nous avons mis en place le programme que nous dénommons la ’’Grande semaine de la diaspora’’ qui sera à sa 3ème édition cette année.

 

Comme vous le savez, le Togo ayant évolué plusieurs décennies durant dans une série de succession de crises de tout genre a l’impérieux devoir de rassembler l’ensemble de ses fils et filles, de l’intérieur et de l’extérieur du pays, autour de concepts nouveaux capables d’amener les uns et les autres à s’engager dans des actions endogènes pour son développement.

 

Comparativement à d’autres pays de la sous-région, à l’instar du Mali, du Niger et du Sénégal, les membres de la diaspora togolaise s’investissent donc peu dans le développement du pays. Leurs seules interventions comme susdites se limitent très souvent aux aides financières en direction de leurs familles. Pour autant, ces interventions sont non négligeables. Elles sont d’ailleurs estimées à des milliards de francs CFA chaque année.

 

 

Selon les données de la Banque mondiale sur les envois de fonds des migrants africains vers leur pays d’origine, en 2014, la diaspora togolaise a rapatrié 182 milliards de francs CFA au Togo. Ce montant de 348 millions de dollars US est en croissance par rapport à celui de l’année dernière qui était de 337 millions de dollars, une part importante du PIB. D’après les données de la Banque mondiale, la diaspora togolaise, avec une population estimée à près de 2 millions d’âmes, fait partie des plus généreuses de l’Afrique subsaharienne. Les envois des deux millions de Togolais de l’extérieur représentent 10% du PIB et contribuent au quart du budget national du pays. Selon Antoine Gbékobou, coordonnateur du Programme Diaspora « Des mécanismes sont prévus pour impliquer davantage les Togolais de l’extérieur à travers les volets : acquisition des compétences pour le renforcement des capacités, l’amélioration du climat des affaires, les initiatives de la diaspora en faveur du développement local ».

 

Fort de ce constat et conscient de cet effet de levier au développement que pourrait permettre un retour des membres de la diaspora, une meilleure canalisation et utilisation des ressources qu’ils investissent dans notre chère patrie et la création d’une synergie entre leurs actions et ceux des Togolais vivant sur place, que la Fondation Togolaise a initié ce programme de la Grande Semaine de la Diaspora, GSD.

 

Devant le poids d’une si noble tâche, celle de réunir autour des idéaux communs, les fils et filles du Togo de tous horizons, toute initiative citoyenne en ce sens devrait être encouragée. Reste à savoir, comment cela doit se faire et sur quelles bases doit-on l’amorcer. Le transfert de compétences entre la diaspora et la mère patrie ; le retour et/ou l’investissement de celle-ci au pays ; bref, autant d’approches, autant d’actions de part et d’autres, et avec sincérité, nous permettront d’y arriver.

 

A cette 3ème édition, il s’agira de réunir les Togolais d’ici et d’ailleurs, autour de diverses activités socio-économiques dont, des ateliers de formation, des ateliers-conférences, des dons, une marche pour la bonne santé, dinée d’affaires, des échanges sur les opportunités d’investissement, diaspo-beach, etc.

 

Il est clair et évident que les individualismes, les intérêts divergents et la nature même du togolais à évoluer en vase clos, préfigure la difficulté du travail ou de l’effort à fournir.

 

La tâche s’annonce alors très rude et acharnée, mais pas impossible. L’Etat Togolais conscient, du rôle prépondérant que doit jouer la diaspora dans le pays, lui fait un appel du pied, en mettant en place le “Programme Diaspora”.

 

Comme l’évolution du monde actuel impose une nouvelle approche à tous, il faille se regrouper dans un ensemble solide pour faire face aux grands défis qui attendent le berceau de l’Humanité (l’Afrique), qui plus est la Terre de Nos Aïeux (le Togo).

 

 Que recherchons-nous ?

La Grande Semaine de la Diaspora se veut être une plate-forme d’échange d’expériences et de rencontre d’opportunités intra et extra sectorielles couvrant des domaines aussi divers que variés allant du secteur primaire au secteur tertiaire entre la diaspora et la population de la base.

 

Pour la Diaspora : Il s’agira donc de permettre:

·         S’informer de la situation réelle du pays et du potentiel de ses offres.

·         Saisir les opportunités d’emploi et d’affaires pouvant faciliter le retour de ceux qui le désirent.

·         Constituer un groupe de réflexion afin de négocier des conditions favorables au retour

·         Créer une synergie des actions de développement par la création de partenariat entre les organisations agissant dans les mêmes domaines.

·         Bénéficier de condition favorable pour l’importation et l’exposition de divers articles surtout dans le domaine des nouvelles technologies pour la période de l’évènement.

 

Pour le Pays, permettre de :

·         Bénéficier de l’expertise et de l’expérience des membres de la diaspora dans différents et divers domaines afin de mieux orienter les actions de développement.

·         Bénéficier d’une plate-forme de sélection et de recrutement des expertises et expériences recherchées aussi bien au niveau étatique que celui des entreprises.

·         Mener des actions coercitives au sein des associations et ONG pour des résultats plus efficace de leurs actions.

·         Bénéficier de l’investissement financier de la Diaspora et son implication dans l’économie et la création d’emploi pour la réduction de la pauvreté et de la délinquance.

 

Bénéficiaire directs

Ce projet bénéficiera non seulement à la diaspora mais aussi au gouvernement, aux étudiants, aux entreprises privées et publiques et à la masse sociale.

 

Résultats attendus

Une semaine de la diaspora est organisée. C’est un Togo nouveau qui s’élève et dit oui au développement tous azimuts. Toutefois, c’est tout le Togo, qui plus est sa capitale, Lomé, qui va être animée d’un élan patriotique pour défendre une même cause : l’intérêt général, à travers des conférences-débats, des ateliers, des séminaires, des soirées de distinctions…

 

Au-delà, ce sont des projets concrets pensés de concert, entre fils de la diaspora et ceux du pays, qui verront jour pour le bonheur du Togo. Autant de projets conçus, autant d’emplois en perspectives pour les chômeurs togolais.

 

Aussi, des milliers de personnes découvriront avec un regard empreint de fierté et de dignité, leur Togo natal qui décolle sur de nouvelles bases.

 

Par ailleurs, le retour et/ou l’investissement de la diaspora dans le développement du Togo sera plus substantiel que jamais. Avec les comptoirs commerciaux circonstanciels, la consommation  et la promotion des produits 100% locaux, deviendra un devoir et une nécessité pour la relance de l’économie nationale.

 

La Togolese Foundation, qu’est-ce que c’est ?

Créée en 2009 en Caroline du Nord aux USA, la Togolese Foundation (Fondation Togolaise) est une organisation non gouvernementale reconnue sous le code IRS 501 C-3 du gouvernement fédéral américain, qui a pour vision de promouvoir l’auto-développement à travers l’exhortation de la jeunesse à la participation active aux projets de développement pouvant réduire la pauvreté et garantir un avenir meilleur du Togo.

 

La Fondation Togolaise a donc pour mission de développer une étroite collaboration entre la Diaspora togolaise et la population locale dans tous les secteurs d’activités économiques et sociales.

 

Elle a déjà réalisé beaucoup d’activités dans des domaines variés tels que ceux de la culture, de l’éducation, de la santé, du social, etc. Le siège social se trouve en Caroline du Nord aux Etats-Unis et elle dispose d’un siège local à Lomé, en Europe et des représentations un peu partout en Afrique. Le président fondateur de la Togolese Foundation est celui que vous tous vous connaissez Kodjovi Aubin THON, PhD.

 

La Rédaction

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire