pub
Santé

Le docteur Akliku Komi Noméssi mène un plaidoyer en faveur du traitement de la tuberculose multirésistante au Togo

Advertisement

Dans le souci de mener un plaidoyer en faveur du traitement de la tuberculose multirésistante au Togo, M. Komi Noméssi Akliku a effectué une recherche auprès de 50 patients. Les résultats de la recherche ont été présentés ce vendredi 03 juin 2016 à Lomé par ce dernier au cours de sa soutenance de thèse de doctorat d’Etat en médecine devant un jury composé d’éminents professeurs de la faculté des sciences des Universités du Togo à savoir, Prof. Belo, président du jury, Prof. Ihou, 1er juge, Prof. Amégbor, 2ème juge, Prof. Dagnra, directeur de thèse et un public invité à cet effet.

 

Selon le docteur Akliku, c’est une immense joie qui l’anime ce jour où son travail de thèse de doctorat d’Etat en médecine a été bien apprécié par les membres du jury.

« Nous avions eu tous les mérites du jury avec une note supérieure à 18 sur 20 et toutes les qualifications en honneur à la qualité de notre travail retenu à la faculté des sciences de l’Université de Lomé », a-t-il déclaré. 

Le thème de sa thèse « épidémiologie, diagnostic et traitement de la tuberculose multirésistante au Togo » n’est pas choisi au hasard.

Pour l’impétrant, « ce sujet a été choisi du fait que, vous savez, la tuberculose est une maladie compliquée ; elle signifie littéralement en éwé la toux qui amène dans la tombe. Aujourd’hui, elle peut se soigner, mais il y a une autre forme de tuberculose appelée tuberculose multirésistante qui, elle ne peut pas être soignée avec des médicaments disponibles. Il faut d’autres médicaments et techniques pour faire le diagnostic. Donc ce sujet est en train de nous talonner et il faut des recherches pour limiter les dégâts. Il faut d’abord connaître ceux qui ont la maladie, combien ils sont, comment on peut les circonscrire pour les soigner pour qu’elle ne se divulgue pas dans la société. Imaginer le traitement de la tuberculose qui se fait sur 9 mois ; et même après ce temps vous n’êtes pas automatique que le patient soit totalement guéri ; en plus, il faut 20 mois avec la tuberculose multirésistante. Alors, on peut se rendre compte des dificultés à se soigner de cette autre maladie de la tuberculose. Donc c’est vraiment un sujet d’actualité qui a attiré notre attention », a laissé entendre Docteur Akliku.

 

Les résultats de la recherche montrent que des efforts doivent être faits pour lutter contre cette maladie qui gangrène les populations.

« Les résultats que nous avons obtenus montrent que sur les 50 patients diagnostiqués, c’est 44% qui ont subi le traitement, les autres sont dans la nature, soit décédés car il n’y a pas de médicaments pour les traiter. Vous comprenez qu’ils vont continuer par contaminer les gens dans leur communauté, ce qui est grave. Il faut donc mener des plaidoyers pour trouver des médicaments et soigner les patients  ».

 

Rappelons que le nouveau docteur a eu tous les mérites et les appréciations du jury. Quelques remarques lui ont été, tout de même faites, pour l’amélioration de son document.

« C’est une première fois que nous recevons un document bien écrit avec moins fautes et présenté avec des résultats probants », a déclaré l’un des membres du jury.

 

Max Dally

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire