pub
Développement

Des formateurs membres des organisations paysannes de producteurs de SOJA en atelier de formation à Atakpamé (Togo)

Advertisement

Une trentaine de membres des organisations paysannes de producteurs de SOJA et autres pratiquants du secteur, de la région des Plateaux, prennent part ce jeudi 2 juin 2016 à Atakpamé, à un atelier de formation sur : les techniques de contrôle primaire de la qualité du SOJA, les techniques d’ensachage, de couture et les bonnes pratiques d’entreposage.

 

Cet atelier, initié par la direction du conditionnement et de la métrologie légale et financé par le ministère du Commerce de l’Industrie, de la Promotion du secteur Privé et du Tourisme s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement des capacités productives et commerciales de la filière SOJA.

L’objectif est de contribuer à améliorer la qualité primaire du SOJA, l’apprentissage des bonnes pratiques de récolte, les pratiques post-récolte qui permettront d’éviter ou de réduire les défauts de qualité du SOJA. Il vise aussi à les former sur « que faire avant de récolter », entendez, les préparatifs avant la récolte du soja, la préparation des espaces et airs de séchage, comment faire le séchage des plants arrachés, les techniques de battage et de vannage, comment sécher les grains de soja après battage ; technique de mise en sacs et coupure, de conservation des grains de soja etc.

Il a été aussi question de comment veiller au respect de la pureté variétale du soja c’est à dire éviter l’introduction d’autre variétés de soja ou d’autre espèces cultivées ( pois d’angole, niébé, etc.). Les pratiques portant sur comment trier et faire sortir ces défauts de qualité de soja ; comment maîtriser le barème des défauts pour la classification et la détermination de la qualité des lots de soja contrôlés ont fait également l’objet d’échange et de discussion.

 

En ouvrant les travaux, le représentant du directeur régional de l’ICAT des Plateaux M. Akassi Kossi, chef service de la vulgarisation a souhaité la bienvenue aux participants et à la délégation de la direction du conditionnement et de la métrologie légale dans la ville d’Atakpamé. Il a souligné que la direction régional de l’ICAT s’est engagée à apporter les connaissances techniques aux producteurs et organisations paysannes sur l’amélioration de la qualité du soja afin de répondre aux exigences du marché national et international.

 

M. Winga Tomtala, directeur du conditionnement et de la métrologie légale a rappelé que, lors des expertises à l’exportation du soja, la présence de défauts de qualité pouvait être évitée à la base, suite à plusieurs dysfonctionnements ; pour cela, la direction du conditionnement et de la métrologie légale s’est engagée à lutter contre la baisse de la qualité du soja togolais à cause des mauvaises pratiques sur le terrain qui viennent compliquer le travail dans les magasins terminaux à Lomé.

 

LandryKoss

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire