pub
Economie

Atelier sur la récolte et la conservation des tiges de cotonniers dans le cadre de la mise en oeuvre du projet (VATICOPP)

Advertisement

Une centaine de producteurs et techniciens des régions des Plateaux et Centrale ont pris part, les 27 et 28 juin 2016 à Atakpamé et à Notsè, à un atelier de formation sur la récolte et la conservation des tiges de cotonniers.

Cet atelier, initié par l’Institut Togolais de la Recherche Agronomique (ITRA) et le Centre de Recherche Agronomique de la Savane Humide (CRA-SH),dans le cadre du projet de la valorisation des tiges de cotonnier pour la fabrication de panneaux à particules (VATICOPP) a pour objectif de renforcer les capacités de 5 techniciens de la NSCT et de 100 producteurs dont 50 hommes et 50 femmes sur les techniques de récolte et stockage de tiges de cotonniers. Cette pratique est utile à la fabrication des panneaux de particules. Il vise aussi à valoriser les tiges cotonnières à travers la technologie.

Les participants ont pris connaissance des moyens de récolte, de conservation des tiges de cotonniers auxquels ils se départissent après les récoltes et la grande quantité de tiges de cotonniers produites, et surtout sur leurs moyens de valorisation.

En ouvrant les travaux, le directeur du CRA-SH, Dr Akantetou K. Pakassalé a souhaité la bienvenue aux participants à cet atelier. Il a précisé que l’usines pilotes de démonstration de la technologie de fabrication de panneaux de particules à partir des tiges de coton, sera installée à Kolo-Kopé et sera fonctionnelle bientôt ; une journée porte ouverte sera organisée à cet effet pour promouvoir ces panneaux à base de tiges de cotonniers.

Le directeur de soutien à la production à la NSCT, M. Adjanor Agbélégo a souligné que ce projet a été accepté et financé par UEMOA/CORAF dans l’objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté des cotonculteurs et à la création d’emplois dans l’espace UEMOA dont la NSCT soutien l’initiative. Il a invité les participants à relayer les informations reçues afin d’apporter leurs contributions à la valorisation des tiges de cotonniers.

Pour le coordonateur du proje,t M. Ayeva Bassarou, cette formation va permettre de créer une chaine de valeur dans la production des panneaux à particules contribuant ainsi à une diminution de sortie de devises et à la création des emplois. Il consiste également à contribuer à laréduction des importations et à valoriser des résidus de récolte du cotonnier qui apportera une valeur ajoutée en créant ainsi une nouvelle chaîne de valeur impliquant plusieurs acteurs dont les industriels et surtout les cotonculteurs. Il a précisé que, cette technologie contribuera à la réduction de la pollution atmosphérique et à la préservation de l’environnement.

Advertisement

Publier un commentaire