pub
Economie

Les acteurs du monde rural sensibilisés sur la reforme de la gestion des engrais au Togo et le financement des tracteurs à Atakpamé

Advertisement

Une réunion d’échange et d’information s’est déroulée ce lundi 30 mai 2016 à la direction régionale de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique à Atakpamé. Il s’est agit de sensibiliser et d’échanger avec les préfets, les présidents des délégations spéciales des communes, les autorités administrative, des officiers de police et gendarmerie, des chefs traditionnels et les acteurs du monde rural de la région des Plateaux sur la reforme des engrais au Togo, le financement des tracteurs par des institutions financières, l’importance de l’utilisation de semences améliorées, les possibilités d’entrepreunariat et de financement dans le secteur agricole.

 

Cette rencontre organisée par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, prend le relais des réunions du dimanche 29 mai que le ministre en charge de l’Agriculture a présidées à Kara et Sokodé et s’inscrit dans le cadre de la quête des solutions aux problèmes de la pauvreté et de l’emploi en vue de meilleures conditions de vie des couches vulnérables avec l’appui de 172 tracteurs et avec une subvention de plus de 10 Millions sur le prix d’achat d’un tracteur à 25 Millions par les cultivateurs.

 

Après l’intervention du Préfet de l’Ogou, M. Edoh Akakpo, qui a traduit le grand honneur ressenti par les laborieuses populations de la plus vaste région économique du Togo d’accueillir cette réunion, la rencontre a retenu l’attention avec l’intervention du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique colonel Ouro Kora Agadazi venu délivrer son message. Il s’est réjoui de l’adhésion que les acteurs du monde rural ont pour la vision du chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé qui se décline en plusieurs points dans le cadre de la reforme de la gestion des intrants et le financement des équipements agricoles.

 

Plusieurs de ces points constituent les défis à relever au terme de cette approche, et qui sont entre autres, des défis relatif à la mise en place de zones d’aménagement agricoles planifiées, défi du développement de la culture attelée et motorisée supportable pour l’environnement, défi de la maîtrise de l’eau, défi de structuration du monde rural et de professionnalisation de l’agriculture. 

Il y a également d’autres défis à retenir. Il s’agit des défis de diffusion de l’information sur les marchés et de stabilisation des prix, de création d’opportunités pour l’exportation, de réhabilitation des infrastructures rurales, celui de sécurité foncière, de transformation des produits agricoles, défi aux impacts des changements climatiques, des catastrophes naturelles, de la dégradation des terres et des pollutions diverses sur le secteur agricole et défi de la recherche en matière de productivité agricole.

 

Pour finir il a remercié le chef de l’Etat pour son appui au secteur agricole, et qui vise à terme à aboutir à la reforme de la gestion des intrants au Togo et le financement des équipements agricoles dont les tracteurs. Le ministre n’a pas manqué de traduire ses gratitudes aux responsables de la NSCT et de FNGPC pour leurs appuis et soutiens de plus de quarante tracteurs aux cotonculteurs dont huit offerts gratuitement, les directeurs régionaux et les techniciens de l’ICAT et de DRAEH pour les différents projets que ses services ont conduit ou continuent d’exécuter avec succès, avec assez de dévouement et de professionnalisme dans la région des plateaux.

 

Il a précisé pour finir, que les populations de la région des plateaux apprécient hautement les efforts engagés par le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé qui œuvre inlassablement pour entrer le développement du Togo dans une dynamique plus forte et plus inclusive.

 

Plusieurs techniciens et cadres et du ministère de l’agriculture ont entretenu les agriculteurs sur le principe de gestion de la subvention des engrais qui est à 9000 FCFA pour 3 sacs de 50 kg (2 sacs NPK 151515 et 1 sac d’urée 46%N) et le paiement d’engrais subventionné par TMONEY et appuyé par les réseaux MOOV et Togocell.

 

M. Ewovi Kébi président de la Chambre Régionale de l’Agriculture des Plateaux s’est entretenu avec les acteurs sur l’importance de l’utilisation des semences améliorées comme du maïs, du riz, de l’haricot etc….

 

Landry koss

 

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire