pub
Faits divers

Faits divers : Une histoire de vol qui vire en pantalonnade

Advertisement

Cette histoire à laquelle j’ai été témoin oculaire et auriculaire se passait  dans une banlieue de Lomé, à Adidogomé précisément. Deux jeunes apprennent à voler ou s’amusent à donner du tournis à un jeune couple nouvellement installé par leur incessante intrusion quand le couple n’est pas là et que seule la domestique est à la maison.  Ces présumés voleurs par deux fois, une première en fin du mois de décembre 2015, une seconde au cours du mois de mars 2016, se sont introduits clandestinement dans une maison,  n’ont rien pris et sont reparti, curieux n’est ce pas ?

 

Vous avez dit vol ou une histoire de pantalonnade, vous en aurez le cœur net à l’issue de l’histoire. Pendant près de huit heures d’horloges de 9 heures à 16 heures une domestique  fut séquestrée par deux jeunes. La domestique dit en train de faire la vaisselle quand elle eut la surprise de constater la présence de deux jeunes. Ces derniers l’ont menacé de la tuer si elle fait du bruit. La domestique s’exécuta. Et commence le chemin de croix de la jeune domestique. Après leur  avoir répondu que ses patrons sont partis au boulot, les bourreaux de la domestique décident d’attendre sa patronne. « Ils m’ont dit que c’est ma patronne ils cherchent et qu’ils me feront pas de mal si je coopère », a précisée la domestique.

 

« Animée toujours par la peur, j’ai tentée de fuir. C’est en ce moment que les jeunes ont pris une lame pour tracer mon ventre », a-t-elle ajoutée.  Les jeunes ont attendu jusqu’à 16heures. Voyant que les douleurs de la domestique deviennent acerbes lui demande d’aller payer de l’alcool pour panser sa plaie selon les propos recueillis sur le lieu. De retour, elle constate que les présumés voleurs ont disparu sans laisser de traces.

 

Les deux présumés voleurs selon les vérifications des propriétaires de la maison n’ont rien pris.  Pourtant la domestique détenait les clés de toutes les portes de la maison.   Selon les explications de la domestique, peut facilement reconnaître les deux jeunes si elle les rencontrait. Mais pourquoi la domestique n’a-t-elle pas criée au secours une fois au dehors.

 

Les forces de l’ordre  dépêché sur les lieux ne se sont pas véritablement prononcés sur ces curieux présumés voleurs mais ont émis deux hypothèses qui peuvent motiver cet acte. Soit, les deux jeunes sont des petits copains de la domestique ou draguent la domestique sans succès et décident d’user de grands  moyens. Mieux, ils apprennent à voler. Et pour cette dernière hypothèse, ils se sont très mal pris. De là à penser que c’est une histoire de pantalonnade au lieu de vol, il n’y a qu’un pas.        

 

Réné Martial

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire