pub
Coopération

Et c’est parti pour la 1ere édition du printemps de la coopération germano-togolaise

Advertisement

Le ton des activités du « printemps de la coopération germano-togolaise » a été donné par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey ce lundi et pour deux (2) jours.

 

Cette rencontre a vu la participation de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Togo, Christoph Sander et d’une importante délégation allemande composée des députés du Bundestag, conduite par Johannes Selle, président du groupe d’amitié parlementaire germano-togolaise, du Vice-Président du Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFw), Dr. Nobert Kloppenburg, de la Présidente de la Fondation Hanns Seidel, Dr  Ursula Mannle. Sont également présents dans le cadre de cette célébration, les chefs d’entreprises, les professionnels, les responsables d’institutions économiques d’Allemagne et du Togo, plusieurs membres du gouvernement et des chefs traditionnels togolais.

 

Initié par le ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine en collaboration avec le ministère fédéral des Affaires Etrangères de la République Fédérale d’Allemagne, ce forum s’inscrit dans la dynamique de la refondation d’un lien stratégique et des relations économiques privilégiées entre le Togo et l’Allemagne. Elle permettra d’échanger sur les expériences et points de vue des potentialités de partenariat ainsi que les opportunités d’affaires et d’investissement dans l’espace économique germano-togolais.

 

« Le Togo est l’un des pays les plus sûrs de la sous-région où les investissements des allemands sont garantis. Il dispose d’un port et le seul port en eau profonde qui accueille des bateaux de dernière génération.  Le port de Lomé est devenu un port de transbordement. Ce port est une porte d’entrée dans l’espace UEMOA qui investit au Togo et dans l’espace de la CEDEAO, soit 300 à 400 millions d’habitants », a indiqué Robert Dussey.

 

Le Togo  avait selon lui, une coopération très dynamique avec l’Allemagne et malheureusement il y a quelques années, il a eu des difficultés. « Depuis cinq (5) ans, la coopération avec l’Allemagne est revenue, donc nous voulons dire aux Allemands que nous adhérons pleinement au nouvel esprit de la coopération bilatérale établie entre les deux pays, oui à une coopération qui met l’accent sur l’investissement », s’est-il réjoui.

 

« Aujourd’hui, notre souci est que les hommes et femmes d’affaires allemands investissent au Togo et de par cet investissement, un Allemand crée une entreprise dans notre pays pour permettre à la jeunesse togolaise de recueillir le fruit de cet investissement.  Le développement  du Togo de demain est lié à l’investissement à la fois local et étranger »,  a-t-il souhaité.

 

Le Chef de la délégation allemande, M. Johannes Selle, a soulevé que l’Allemagne a choisi le Togo comme partenaire privilégié dans sa stratégie de développement avec l’Afrique et pour le développement du Togo, il faut un investissement direct étranger. Durant les deux jours, plusieurs panels sont au programme notamment « le Togo, un marché fiable et interactif Pour le développement »,  « les grands axes de la coopération allemande », « l’enseignement technique et professionnel, levier du développement ». Des rencontres B to B sont également au programme des activités.

 

Ce forum offrira une occasion inédite de rencontres, de découvertes, d’expositions et d’initiatives novatrices dédiées à la création de synergies entre les décideurs économiques et les autres acteurs du développement. Le printemps de la coopération germano-togolaise est une vitrine pour le secteur privé et attend des résultats ambitieux traduisant l’intérêt stratégique de la rencontre.

 

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire