pub
Politique

Terrorisme Bouclier étanche 2 pour parer à une éventuelle attaque

Advertisement

Les forces de sécurité et de défense ont procédé le 19 mars 2016 à la deuxième phase d’une série d’exercices tendant à les préparer à une éventuelle attaque terroriste. C’était en présence du Chef de l’Etat lui-même, accompagné de plusieurs officiels, à l’Hôtel Sarakawa de Lomé.

 

Les récentes attaques terroristes du Grand Bassam en Côte d’Ivoire, et qui ont fait 19 morts et 24 blessés, ne laissent aucun pays de l’Afrique, surtout de l’Ouest dans la sérénité. Et pour permettre aux forces de sécurité d’être prêt à toute éventualité, en terme de réactivité face à la menace terroriste, la gestion des crises et la coordination entre les éléments impliqués, etc., ce second exercice de simulation organisé ce samedi à Sarakawa, après celui exécuté à l’hôtel Radisson Blue, va permettre de relever le niveau des éléments de sécurité dans notre pays.

 

Pour le colonel Kodjo Kegnon, commandant de la première région maritime, cet exercice a pour but de préparer toutes les composantes des forces de défense et de sécurité à faire face aux défis sécuritaires qui peuvent subvenir en milieu urbain. Il explique : « l’exercice est articulé autour des forces spéciales d’intervention pour neutraliser les terroristes et libérer les otages avec plusieurs unités de sécurisation des zones et des services de secours notamment des éléments des Forces Armées Togolaises (FAT) : une unité spéciale de la gendarmerie, de la police, de service de santé des armées, de service spécial de déminage et des sapeurs-pompiers ».

 

Baptisé « Bouclier étanche 2 », et essentiellement axé sur le scénario des attaques du Grand Bassam de la semaine dernière en Côte d’Ivoire, l’exercice a consisté à neutraliser une dizaine de terroristes armés, dont trois cagoulés, ayant pris d’assaut l’hôtel Sarakawa et un restaurant situé à une centaine de mètres.

 

AW

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire