pub
Politique

Deux jours de formation politique et citoyenne continue, initiative de la Concertation Nationale de la Société Civile du Togo(CNSC)

Advertisement

« Facilitateurs de dialogue communautaire FDC pour une cohésion sociale et une paix durable dans les communautés » c’est ce thème qui a réuni les acteurs de la société civile ce Mercredi à Agora Senghor pour une formation continue de deux jour. Cette formation est l’initiative de la Concertation Nationale de la Société Civile au Togo (CNSC).

 

Dans ce monde en pleine mutation sociopolitique, économique et culturelle, il est important que l’on anticipe sur les moments de crises en prévoyant divers mécanismes de prévention et de gestion des conflits. C’est dans cette optique que les responsables de la CNSC ont mis en place depuis 2014 une série de formation à l’intention des acteurs de la société civile. En 2015, la CNSC a formé 138 facilitateurs de Dialogue communautaires avec l’appui de la Fondation Hanns Seidel.

 

Pour Madame Agounké Jeanine, présidente d’administration de la CNSC, cette formation permettra d’encourager la formulation d’un consensus entre les principaux acteurs ainsi que leur participation démocratique à la vie économique et sociale de leur communauté en vue de la résolution des questions économiques et sociales importantes, la promotion de la bonne gouvernance , de la paix et de la stabilité sociale.

 

Pour elle encore, cette rencontre va renforcer également les capacités des participants sur les outils et techniques formels et informels de préventions et de gestion des conflits. Aussi, au terme de ces formations, les capacité des participants seront renforcées en analyse des conflits.

 

Prenant de son coté la parole, le représentant du ministre de l’Administration Territoriale ; de la Décentralisation et des Collectivités Locales, M. Douti a, quant à lui, remercié cette initiative de la CNSC qui permettra aux acteurs de connaître les mécanismes de gestions des conflits. Il rassure les participant que l’Etat togolais va veiller à ce que cette formation porte des fruits pour que le Togo ne connaisse plus des conflits et que pour de bon notre pays soit un model dans la sous région.

 

Rappelons que cette formation va s’étendre dans les autres régions économiques du pays notamment Dapaong, Kara, Sokodé, Kpalimé, Tsévié.

 

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire