pub
Politique

Du budget voté au budget programme : Le Togo s’arrime aux directives de l’UEMOA

Advertisement

Au  dernier conseil des ministres, le gouvernement Togolais annonce son souhait de délaisser le budget voté par un service administratif à un budget par programme et par dotation.  Au cours de cette  rencontre  tenue le 18 février 2016 avec  les  ministres dirigée par le chef de l’Etat, un décret a été adopté et deux communications ont été présentées.

 

Alors que la seconde  communication portait sur les amendements faits par le conseil lors de l’examen de l’avant-projet de loi d’orientation de l’enseignement supérieur et de la recherche, la première  s’intitulait « les budgets programmes et les réformes administratives à engager par l’Etat dans les mois à venir », peut-on lire en substance dans le communiqué sanctionnant le conseil des ministres du jeudi 18 février 2016. Dans les semaines ou mois à venir, le Togo sera en mode budget programme.

 

« Ces réformes résultent des directives de l’UEMOA qui ont été intégrées dans le corpus juridique national », poursuit le communiqué. Il s’agit pour tout dire d’un changement dans la gestion du budget de l’Etat en vue d’un résultat de sa gestion : « la nouvelle approche est rendue nécessaire par la gestion axée sur les résultats  prônée par l’UEMOA », ajoute en outre le communiqué.

 

Parlant des avantages de la nouvelle approche axée sur les résultats le conseil explique: « Chaque institution ou ministère pourra élaborer et faire adopter  deux à six programmes au maximum. Le budget programme permet donc de rapprocher les ressources sollicitées des résultats à réaliser par chaque ministère ou institution, et une meilleure  appréciation  des dépenses publiques à budgétiser. L’adoption de cette méthodologie entraîne des changements dans le mode de gestion de l’administration publique ; par exemple le ministre ou le président d’une institution devient l’ordonnateur principal  des crédits de son budget, et un nouvel acteur apparaît dans le processus, à savoir, le responsable de programmes. Ce dernier détermine les objectifs spécifiques, affecte les moyens et contrôle les résultats des services chargés de la mise en œuvre du programme. Il s’assure du respect des dispositifs de contrôle interne et de contrôle de gestion ».

 

Le conseil ne s’est pas arrêté qu’à l’étape des réformes pour réformes. Pour assurer l’efficacité de ces derniers changements dans les finances, il a préconisé que le ministère chargé de l’économie et des finances réfléchisse sur la nouvelle organisation des ministères et institutions afin que ceux-ci soient formées et prêts pour la mise en œuvre de la réforme.

Un réel changement dans la réforme axée sur les résultats est le seul gage pour une réussite de ce projet noble.

 

Réné W.

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire