pub
Politique

Alerte précoce : Des outils d’interventions offerts au ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

Advertisement

Une cérémonie officielle de don d’outils d’interventions de sécurité et de protection civile a eu lieu ce vendredi dans l’enceinte du ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières aux unités de secours régionales. Il s’agit d’un projet de la Banque Mondiale dénommé : PGICT «  Projet de Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres  ».

 

Ce don des autorités togolaises a été remis au Colonel Tchanilé Agoro, Chef corps des sapeurs pompiers par le ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, André Johnson en présence de son collègue de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel Yark.

Ces ambulances vont servir selon les donateurs, d’outils d’intervention aux unités de secours.

Pour le col. Agoro tchaliné « Le Gouvernement togolais dans sa politique d’apporter le secours d’urgence aux populations a monté un projet de protection civile consistant à construire des casernes. C’est dans ce cadre que nous avons réceptionné cinq (5) ambulances qui vont équiper les centres de secours d’urgence où vont servir les sapeurs pompiers dans les cinq (5) chefs lieux des régions ».

 

Il n’a pas manqué de remercier aussi bien les autorités de l’Etat que la Banque mondiale, principale partenaire technique et financier du PGICT. Notons que le coût total des ambulances s’élève à 150 millions de francs cfa.

 

Toujours dans le cadre de l’opérationnalisation du système d’alerte précoce, la Direction en charge de l’hydrologie a également bénéficié au cours de la même cérémonie de remise, de plusieurs équipements techniques de collecte.

SAPEUR_POMPIER.jpg

 

 

 

300 Echelles limnométriques, 10 Linographies Hydro Systèmes OTT avec GPRS, 25 Balises, 50 Téléphones portables et 50 Bicyclettes évalués à 125 600 000 francs CFA.

Ces équipements vont leur permettre de mieux collecter les données, de produire des informations permettant de prendre des décisions appropriées en temps réel et de renforcer la collecte sur l’évolution des débits et le niveau des cours d’eau dans les zones vulnérables.

 

Financé par la Banque mondiale, le PGICT à pour objectif d’accroître la capacité de résilience des communautés rurales face aux effets des inondations récurrentes que subissent les populations.

 

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire