pub
Développement

50ème anniversaire du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), un partenaire de poids pour le Togo

Advertisement

Le président togolais, Faure Gnassingbé est présent depuis mardi à New-York où il participe à la célébration des 50 ans du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Participant mercredi à un panel, Faure Gnassingbé a souligné l’importance de la prise en compte de la dimension humaine et sociale par le PNUD dans les politiques de développement


Faure Gnassingbé avait d’abord félicité le PNUD qui a su jouer sur sa neutralité pour accompagner les pays en développement durant les 50 ans. Le PNUD a également intégré la dimension humaine et sociale dans les politiques de développement.


Le Chef de l’Etat togolais salue une approche qui a permis d’atténuer les effets négatifs des ajustements structurels et de réduire la pauvreté.


En ce qui concerne le Togo, le PNUD appuie le gouvernement dans plusieurs domaines comme la gouvernance démocratique, le développement économique et social, de protection de l’environnement et la promotion du développement durable participatif et inclusif.


M. Gnassingbé salue l’implication active du PNUD pour le processus de sortie de crise amorcée en 2005 qui a donné les résultats escomptés. Cette implication du PNUD a été également décisive pour les élections législatives de 2013 et présidentielles 2015.


« Sur le plan du développement, le PNUD a été d’un appui majeur pour l’élaboration par notre pays de ses stratégies nationales de lutte contre la pauvreté, ainsi que sa nouvelle stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi », a déclaré Faure Gnassingbé.


Pour la réduction de la pauvreté, le Togo a entamé la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Partant du constat que la croissance retrouvée n’était pas suffisamment inclusive, le gouvernement a lancé le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC), soutenu par le PNUD et qui cible les populations vulnérables pour les aider à sortir de leurs difficultés grâce à l’action volontariste de l’Etat.


De même, l’Etat compte renforcer, avec le concours du PNUD, les capacités administratives de l’Etat, détériorées suite à la longue crise sociopolitique. Le président togolais estime que ces actions pourront permettre que d’ici à l’horizon 2030, la lutte contre la pauvreté soit un facteur totalement dompté.

 

Prudence A.

Togoportail, l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire