pub
Social

Togo/ Université de Lomé : Les étudiants du MEET contenus

Advertisement

La marche entamée hier mercredi 13 janvier à Lomé par les étudiants du Mouvement pour l’Epanouissement de l’Etudiant Togolais (MEET) vers la primature n’a pas abouti.

 

Les étudiants partis des campus sud et nord de l’Université de Lomé (UL) n’ont pas réussi à franchir l’entrée du Centre Hospitalier Universitaire lieu ou étaient postés des forces de sécurité. Les jets de gaz lacrymogènes qui ont plu une bonne partie de la matinée du mercredi, ont rendu l’atmosphère insupportable sur les lieux.

 

Quoi qu’empêchés d’aller exprimer de vives voix leurs doléances au chef du gouvernement, le MEET s’est réjoui d’avoir organisé une manifestation dont les autorités ont certainement eu échos.

 

A l’origine de l’Assemblée générale des étudiants qui s’est muée en une marche vers la primature, le MEET a rappelé par la voix de son président, Komlavi Kondo

Que « C’est pour se faire entendre, parce que dernièrement, nous avions fait une l’Assemblée générale et nous avions déposé le procès-verbal sur la table du gouvernement. Mais, il ne nous a pas appelés pour discuter. Donc ce matin c’est le mécontentement, c’est un ras-le-bol que les étudiants veulent cracher à l’endroit des autorités universitaires et gouvernementales ».

 

Les doléances de la mise à la disposition des étudiants de bus de transport, la réduction des frais de logement universitaire, l’électrification du campus et l’aménagement des pistes à l’Université de Lomé sont les points de revendication.

 

CA

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire