pub
Santé

Santé : Approche contractuelle, la solution pour mieux gérer les structures sanitaires

Advertisement

Une rencontre a eu lieu ce jeudi 21 2016 entre les chefs des services du CHU Sylvanus Olympio et les autres structures sanitaires du Togo avec à sa tête le ministre de la santé. L’objectif est de présenter la nouvelle manière de gérer les structures de soins de santé au Togo. Il s’agit pour tout de réaménager les structures sanitaires à travers les départements de la pharmacie, des laboratoires radiologies  imageries et de la morgue du CHU Sylvanus Olympio qui serviront de phase pilote.

 

La notion d’approche contractuelle selon les hauts responsables de la santé au Togo est fondée sur un diagnostic qui ressort  les maux qui minent les structures de soins de santé se résumant essentiellement en un problème de gestion. Et pour améliorer la performance des hôpitaux il faut d’abord améliorer sa gestion. Cette gestion dans l’approche contractuelle est basée sur un partenariat public-privé. Sur la base de  l’expertise, des sociétés ou des structures contractantes vont s’occuper de la gestion quotidienne notamment la gestion des ressources humaines, la gestion des ressources matérielles, la gestion des ressources financières  pour assainir le rendement des hôpitaux.

 

Minjiyawa, le ministre de la santé et de la protection sociale expliquait lors de la présentation de la solution approche contractuelle en réponse au peu de rendement des structures sanitaires et des soins en deçà de la qualité qu’: « elle repose sur un partenariat formel et durable entre tous les acteurs du secteur de la santé. Elle consiste, par le biais d’un contrat, à céder la gestion d’une structure de soins à une entité  non étatique spécialisée dans la gestion hospitalière. Elle vise à améliorer l’accessibilité de toutes les couches sociales aux services de santé de qualité à travers une utilisation optimale des ressources disponibles. Elle est basée sur la complémentarité des efforts entre le secteur public et le secteur privé. Sa mise en œuvre ne signifie ni privatisation ni désengagement de l’Etat de ses responsabilités. Il s’agit au contraire de définir les rôles et les fonctions de tous les acteurs dans la production de services de santé d’une qualité toujours meilleure au profit des populations, notamment les plus démunies d’entre elles ».

 

L’approche contractuelle a d’abord reçu l’assentiment de tous les partenaires techniques et financiers du Ministère de la santé. A travers des rencontres du 22 Septembre 2015 et celles du 07-08 janvier 2016 ont permis de convaincre environ 216 responsables de la pyramide sanitaire lors de la dernière séance de travail  d’Atapkamé.

                       

L’approche contractuelle se décline comme suit. L’élaboration du cadre juridique, la sensibilisation des différents acteurs à la nouvelle approche, la mise en œuvre de la nouvelle approche sur une entité pilote du CHU-SO constituée de la morgue, de la pharmacie et des services de radiologies et de laboratoire ; Extension au bout de quelques mois à l’ensemble de la structure, une fois les performances de l’approche établies ; Extension de l’approche à l’ensemble des structures de soins, parallèlement adjonction de la nouvelle approche à la gestion basée sur la performance.

                       

C’est sur le reliquat du projet d’Appui à la gestion des ressources humaines et du médicament avec le ministère de la santé, 120 millions, seront consacrés pour la mise en œuvre de la première phase.

 

Réné W.

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire