pub
Sport

Fifa ballon d’or 2015: Et de cinq pour Lionel Messi

Advertisement

Le ballon d’or fifa de l’année 2015 est connu hier lundi 11 janvier 2016 au cours d’une grande cérémonie à Zürich en Suisse. L’argentin Lionel Messi confirme tout le bien qu’on dit de lui devenant ainsi le joueur le plus sacré en matière de la distinction du ballon d’or fifa, cinq au total à deux longueurs devant Cristiano Ronaldo. C’était en présence des joueurs africains notamment le Camerounais, Samuel Eto’o l’attaquant d’Antalyaspor qui d’ailleurs s’est mis dans la peau d’un maître de cérémonie, de Yaya Touré, des Sky blues…

  

Lionel Messi grâce à sa cinquième distinction rentre davantage dans l’histoire du ballon d’or. L’argentin laisse derrière son adversaire deux ballons d’or de différence. Messi a réuni (41,33%) de voix, loin devant Ronaldo (27,76%) et le Brésilien Neymar, qui finit troisième (7,86%). Beaucoup de distinctions ont été décernées aux joueurs Africains, à Samuel Eto’o qui se retrouve dans le top 10 des prix fifa.

 

Classé à quatre reprises dans le Top 10 du Ballon d’Or (dont une 5e place en 2009), Samuel Eto’o est l’un des joueurs qui a fait une apparition remarquée et appréciée. D’abord, il a passé de longues minutes à signer des autographes à ses fans avant de se voir désigner par la fifa pour remettre le trophée individuel aux méritants. L’attaquant d’Antalyaspor (34 ans) a remis le trophée individuel à chacun des membres du onze-type FIFA/FIFpro de l’année. Avec classe, comme toujours, le Camerounais a donc décerné les récompenses aux heureux élus, accompagné souvent d’une accolade aux lauréats, comme à Dani Alves qui fut son coéquipier au FC Barcelone.

 

A part le Camérounais qui a honoré l’Afrique de sa présence à Zurich, l’Ivoirien Yaya Touré, celui qui a vu le sacre de meilleur joueur africain lui filer entre les doigts s’est fait distingué.

 

En effet, Yaya Touré fait aussi parti du top 10. Yaya Touré va pouvoir se consoler. Comme pour dire si l’Afrique ne lui reconnaît pas ses talents, le monde le lui reconnaît. Seul Africain en lice, il termine 12e du Ballon d’Or 2015 (0,89% des voix), comme en 2012 et 2013 et mieux que l’année passée (14e).

 

Outre Samuel Eto’o, l’ancien international sud-africain Lucas Radebe a lui aussi remis un trophée : la Distinction fair-play de la FIFA. Celle-ci a été décernée à « tous les clubs et organisations footballistiques du monde entier » qui œuvrent pour soutenir les réfugiés qui gagnent l’Europe.

 

Réné Wemer

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire