pub
Coopération

19e Sommet de l’UEMOA à Cotonou au Bénin : ‘’Plus de compromis que de décisions’’

Advertisement

La 19 Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de l’UEMOA tenue à Cotonou au Bénin le 06 janvier 2016 peut être qualifié d’une rencontre de plus puisque les dossiers brûlant qui étaient soumis aux Chefs d’Etat n’ont pas trouvé des solutions escomptées. Ils ont simplement été reportés à un autre sommet  alors que ce 19 Sommet était censé renouveler le mandat des Commissaires et nommer un nouveau Président à la tête de la Commission de l’UEMOA et décider du sort des juges qui n’ont plus siégé pour cause d’un différend déshonorant depuis deux (02) ans.

 

Ainsi, chacun Commissaire reste à son poste de même que le Président de la Commission jusqu’à la prochaine rencontre. A quand cette prochaine rencontre dans trois mois, 06 mois ou un an tout reste en suspend.

 

Pour le sort des Juges Consulaires, les Chefs d’Etat ont simplement entériné la décision d’une Commission qui était constituée et qui a préconisé leur renvoi pure et simple. Reste à proposer d’autres Juges pour reconstituer cette Cour (les juges de l’UEMOA s’étaient livrés à une bataille honteuse et indigne d’une telle structure de notre Union, paralysant le fonctionnement de la Cour de Justice de l’Union pendant deux ans).

 

Incompréhension encore pour la désignation de la tête de la Commission (ce qui serait à l’origine du report à  trois reprises de ce 19è sommet. En effet, le Sénégal qui est resté à la tête de la Commission pendant quatre (04) ans et qui s’était engagé à céder cette place au Niger ne semble plus respecter ses  engagements. Wade qui avait signé ce engagement a cédé sa place a Macky Sall qui feint de ne pas reconnaître la signature de son prédécesseur compatriote. Où est la continuité ?

 

Le Président Issoufou du Niger réclamant ce qui lui revient de droit reste intransigeant. Voilà comment fonctionne notre processus d’intégration au sommet.

 

Malgré ces incompréhensions, le bilan est satisfaisant ; le renforcement de l’intégration se poursuit sur le terrain ; Les Etats transposent les réformes communautaires aussi, beaucoup de projets sont réalisés pour le biens des couches sociales notamment dans les domaines de l’énergie, de l’eau, des infrastructures, de l’éducation etc… La croissance est encourageante au sein de l’Union. C’est pour vivre ces réalités du terrain au sein des communautés qu’en marge de cette 19 conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA, les journalistes du Réseau des Journalistes Economiques de l’UEMOA, se sont retrouvés à Cotonou pour échanger sur certaines réalisations de l’UEMOA au Bénin notamment les sites aménagés dans le cadre du projet de lutte contre l’érosion côtière, la salle informatique équipée d’ordinateurs par la commission de l’UEMOA à l’Université d’Abomey Calavi, les lampadaires solaires installés par l’UEMOA pour l’éclairage public.

 

Ces visites sont ponctuées des séances de travail avec les responsables du suivi et d’exécution de ces joyaux de la Commission de l’UEMOA tout en vivant la joie des bénéficiaires sur le terrain. Ces projets visent à réduire la pauvreté au sein de l’Union.

 

Cette sortie de terrain a permis aux journalistes de se rendre compte du travail fait pour le bonheur des populations dans le cadre du processus d’intégration.

 Les Chefs d’Etat ont par ailleurs exhorté les Etats membres qui n’ont pas encore transposé les reformes communautaires à le faire pour l’avancé de l’Union.

 

La 19 conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA de Cotonou a accueilli  le tout nouveau président Burkinabè Roc Marc Christian Kaboré et a fait ses adieux au Béninois Thomas yayi Boni qui s’apprête à quitter ses fonctions de Président de la République.

 

John Abalo T.

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire