pub
Développement

Présentation des résultats de l’enquête QUIBB 2015 au Togo : les conditions de vie des populations se sont nettement améliorées

Advertisement

« La proportion des ménages qui utilisent le principal mode d’éclairage, de l’électricité, est passée de 39,2% en 2011 à 48,3% en 2015, soit une amélioration de 9.1 points de pourcentage. La proportion des ménages ayant eu des difficultés à subvenir aux besoins alimentaires a baissé de 15.6 points passant de 49,5% en 2011 à 33,9% en 2015  ».

 

Un extrait de ce qui ressort des résultats de l’enquête du Questionnaire Unifié des Indicateurs de Base de Bien-être (QUIBB 2015) au Togo et du profil de la pauvreté présentés ce mercredi 30 décembre 2015 à Lomé par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED). Selon M. Gentry Akoly, directeur technique de l’enquête, « l’enquête QUIBB 2015 a porté sur un échantillon de 2400 ménages identifiés sur toute l’étendue du territoire national du 25 août au 30 septembre 2015 et ses indicateurs ne sont pas significatifs que pour 03 domaines d’études à savoir : le Grand Lomé, le reste du milieu urbain du Togo et tout le milieu rural ».

 

En ouvrant l’atelier de présentation des résultats de l’enquête QUIBB et du profil de pauvreté, le ministre de la Planification et du Développement, Kossi Assimaïdou a indiqué que globalement, il y a une amélioration des conditions de vies des populations entre 2011 et 2011. « D’une manière générale, nous avons fait le constat que globalement la majorité des indicateurs sociaux se sont améliorés entre 2011 et 2015 malgré les défis majeurs qui restent à relever. Ces résultats encourageants sont le fruit des efforts entrepris ensemble par les acteurs du développement, du gouvernement, de société civile, des acteurs des secteurs public et privé, des partenaire techniques et financiers pour l’amélioration des conditions de vie de nos laborieuses populations  », a précisé le ministre Assimaïdou.

 

Pour illustration, voici quelques données ressorties comme résultats de l’enquête du Questionnaire Unifié des Indicateurs de Base de Bien-être (QUIBB 2015) au Togo : « La proportion des personnes ayant déclaré avoir eu une maladie au cours des quatre dernières semaines s’est accrue de 3.3 points de pourcentage, de 20,6% en 2011 il est à 23,9% en 2015. Le taux net d’alphabétisation des personnes âgées de plus 15 ans est à la hausse (près de 6 points de pourcentage) passant de 60,3% en 2011 à 66,2% en 2015 ».

 

Concernant les taux de scolarisation, de chômage, de sous emploi et bien d’autres indicateurs de niveau de vie de la population, il est enregistré les données suivantes : «  Le taux net de scolarisation au primaire et au secondaire se sont nettement améliorés passant respectivement de 81,8% et de 84,8% et de 41,0 à 49,2%. Le taux de chômage a baissé de 6,5% en 2011 à 3,4% en 2015, soit une réduction de moitié (3.1 points de pourcentage). Par contre le taux de sous-emploi a augmenté de 2.1 points, il est passé de 22,8% en 2011 à 24,9% en 2015. La proportion des ménages suivant leur appréciation subjective de leur situation personnelle de bien-être aujourd’hui est passée de 81,4% en 2011 à 61,7%, soit une baisse de 19.7 points de pourcentage. Les indicateurs de la pauvreté et les inégalités se sont améliorés dans l’ensemble du pays. L’incidence de la pauvreté est passée de 58,7% en 2011 à 55,1% en 2015. Quant à l’indicateur d’inégalité, l’indice de Gini est passé de 0393 en 2011 à 0,380 en 2015 ».

 

« Ces résultats permettront au gouvernement d’avoir une meilleure connaissance de la l’impact socio-économique des politiques menées depuis des années sur la population togolaise et les orientations futurs à prendre en matière de politiques socio-économiques » a souligné le représentant de la représentante résidente de la Banque Mondiale au Togo.

 

Max Dally

Togoportail, l’information à votre portée

 

 

Advertisement

Publier un commentaire