Portail+

Les Etoiles Noires du cinéma nigérian : portraits de cinq grandes actrices de Nollywood

Advertisement

Avec ses 150 millions de téléspectateurs, c’est la deuxième puissance cinématographique au monde. L’émergence de Nollywood a été propulsée et soutenue par les classiques traditionalistes tourneés en Yoruba, mais aussi par l’engouement d’une grande partie de l’Afrique. Et cette industrie a révélé et révèle encore des acteurs et actrices qui atteignent de véritables sommets. Portraits de cinq de ces étoiles noires qui brillent sur nos écrans.

 

Genevieve Nnaji… appelez-la Geny

GENEVIEVE-NNAJI.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Impossible de la manquer ! Non seulement parce qu’elle a tourné dans environ 110 films à travers l’Afrique, mais aussi parce qu’elle affole les records. L’actrice de 36 ans a été nommée par le magazine Totem, star de Nollywood la plus talentueuse en 2014, puis désignée comme la plus belle par Afroculture.com, et la deuxième la plus riche dans le classement des fortunes de Nollywood du magazine en ligne Ayana. Sharon Stone est sans doute le film qui lui a valu le plus de visibilité à travers l’Afrique et au sein de sa diaspora. Mais elle s’est tout aussi bien fait remarquer par la puissance de son jeu dans des titres comme The Mirror Boy de Obi Emelonye, Tango With Me’de Mahmood Balogun, ou encore Docteur Bello, un casting international qui a réuni des acteurs nigérians et américains. Elle sera même une fois l’invitée de l’Oprah Winfrey Show en 2009. C’est une femme Igbo du sud du Nigéria, originaire de Mbaise dans l’Etat d’Imo.

 

Kate Henshaw Nuttall, richesse et talent font bon ménage

Kate-Henshaw.jpg

 

 

À 44 ans, c’est la plus fortunée des stars de Nollywood. Kate a débuté sa carrière en 1999 par le film Domitilla de Zeb Ejiro, l’un des classiques du nouveau cinéma nigérian, dont la popularité s’est étendue jusqu’à l’extérieur des frontières du continent. On l’aura aussi vue à l’écran avec Stronger than Pain, la comédie de Tchidi Chikere parue en 2007 et qui lui vaudra le Prix de la Meilleure Actrice Principale aux African Movie Academy Awards. Le dernier long métrage où il est possible d’aller la voir jouer, The Meeting, est signé Mildred Okwo en 2013. C’est une comédie romantique de 2h10mn, en collaboration avec une autre consœur de grand talent : Rita Dominic.

 

Omotola Jalade Ekeinde. From Lagos, with love !

Omotola_jalade_.jpg

 

 

Elle a joué dans au moins 300 films dans son pays. Elle a été nommée en 2013 dans le classement des 100 personnes les plus influentes au monde par le magazine Time. Elle est ambassadrice des Nations Unies pour le Programme alimentaire mondial depuis 2005. Elle a été à la tête de nombreuses campagnes pour Amnesty International. Elle a participé en 2015 à une campagne mondiale contre le sexisme dénommée ONE… et en plus d’être actrice, elle est chanteuse. C’est Omotola, mais appelez-la Omosexy. Ce surnom qu’elle reprend à présent à son compte dans ses signatures personnelles, ses fans le lui ont donné bien avant que Afroculture.com la désigne deuxième actrice la plus sexy de Nollywood en 2013, juste derrière une certaine Genevieve Nnaji. Elle joue actuellement sous son propre nom, dans la série TV Hit the Floor, de James LaRosa. Elle est née en 1978.

 

Chioma Chukwuka : devant… et derrière les caméras !

Chioma_Chukwuka_01.jpg

 

 

Sous sa rubrique « Ils font l’Afrique », Africa Top Success dit de Chioma qu’« avant de devenir comédienne, elle s’est imaginée une carrière de banquière ou de financière. » Cette diplômée en sciences économiques à l’Université de Lagos entre au cinéma en sortant des amphithéâtres dans les années 2000. Elle commence sa carrière de comédienne en 2002 avec Sunrise, un succès plutôt mitigé qu’elle rattrapera dès 2007 en remportant le prix de la meilleure actrice dans un rôle principal aux African Movie Academy Awards pour son rôle dans Les péchés des films de la chair. Aujourd’hui, à 35 ans révolus, elle partage son temps entre l’avant et l’arrière des projecteurs, puisqu’en plus d’être actrice, elle s’est mise à la production.

 

 

 

 

Bimbo Akintola, no comment.

Bimbo_Akintola.jpg

 

Pour finir ce tour d’horizon, voici Bimbo Akintola. Elle a 45 ans et elle est célibataire. La tête d’affiche de Hoodruch, ce thriller musical de 146 minutes signé Dimeji Ajibola (2012) est l’une des figures importantes du cinéma nigérian. Il s’agit aussi, selon Buzz Nigeria, de la doyenne d’âge des actrices célibataires du cinéma nigérian. Mais au-delà de ce fait anecdotique, elle se distingue aussi par un jeu énergique et sensible, notamment dans Heaven’s Hell, le psychodrame controversé de Katung Aduwak, paru cette année.

 

Elles ont toutes du talent. Elles sont puissantes et douces, timides et provocatrices, insouciantes, légères… Elles remplissent les écrans de Nollywood ou les crèvent; et cet échantillon représentatif de leur grande diversité, n’est qu’un infime bout de cet iceberg en or qui inclut Mercy Johnson, Rukky Sanda, Funke Akindele, Ada Ameh, Ebube Nwagbo… et la liste commence.

 

Source  : ecceafrica.com

Advertisement

Publier un commentaire