pub
Santé

Le Togo célèbre la journée mondiale du Sida autour du thème ” Eliminons la transmission du VIH de la mère à l’enfant au Togo”

Advertisement

Chaque 1er décembre, se célèbre la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA. Comme cela se précise d’année en année, le taux de prévalence connaît également cette année une baisse sensible. Depuis 15 ans, le taux d’infection a baissé de plus de 50% chez les adultes et de près de 62% chez les adolescents. 38.000 malades bénéficient d’un traitement ARD (Antirétroviraux). Pas pour autant qu’on doit dormir sur ses lauriers. Elle est encore loin d’être achevée, cette guerre du siècle.

 

Au Togo, conscients de l’enjeu et du défi liés à la lutte contre la pandémie, le Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (CNLS/) et l’ONUSIDA organisent, une grande campagne nationale d’information et de dépistage gratuit dans les différentes localités du territoire national. La cérémonie de lancement officiel s’est déroulée ce matin à Atakpamé en présence de plusieurs personnalités. Le thème choisi cette année au plan national est ‘’Eliminons la transmission du VIH de la mère à l’enfant au Togo’’.

 

Sur notre planète, plus de 40 millions de personnes vivent avec le virus du sida. La pandémie tue chaque année près de 2 millions de personnes. La journée mondiale de lutte contre le sida a été créée pour sensibiliser les gens à cette souffrance et les mobiliser contre ce virus dévastateur.

Célébrée depuis 1988, le 1 décembre, cette journée permet également de réunir des fonds pour la recherche, afin d’enrayer la progression du sida.

Alors que cette épidémie meurtrière avait atteint un pic de contagion durant l’année 1999, l’Onusida a annoncé dernièrement un recul de 19 % des nouvelles infections. « Cinquante-six pays ont stabilisé ou réduit de façon significative les infections » grâce aux efforts de « prévention et traitement », a déclaré Michel Sidibé, directeur exécutif d’Onusida.

 

Les décès liés au sida sont en chute de 30%. L’objectif est de passer très rapidement à 35%. Le Dr Christian Mouala, représentant de l’ONUSIDA au Togo, a salué les efforts menés par le gouvernement togolais dans la lutte contre le Sida qui ont permis de réduire de moitié le taux de prévalence qui s’établit désormais à 3,2%.

Cette célébration de la 28ème journée Mondiale du Sida a pour thème, comme c’est le cas depuis 5ans (2011-2015), Objectif Zéro : zéro infection à VIH, zéro décès lié au Sida, zéro discrimination. Plusieurs rapports présentent des chiffres encourageants et satisfaisants.

 

Sur le continent africain, la prise en charge est inégale. Chez les adolescents – dont le nombre est croissant à travers le monde – mais aussi dans la population masculine notamment sur le continent africain, l’accès aux soins et au dépistage est beaucoup plus faible que chez les femmes, ce qui les classe dans le groupe des personnes vulnérables. Les groupes à surveiller également sont les homosexuels, les toxicomanes et encore les travailleurs du sexe. Une meilleure prise en charge avec un dépistage précoce et une mise sous traitement rapide doit rester une priorité dans le Nord comme au Sud. Il faudrait pouvoir doubler le nombre d’accès aux traitements. Seuls un adulte sur trois et un enfant sur quatre, vivants dans les pays en développement, ont accès aux anti-rétroviraux.

 

C’est en cela qu’au menu des actions marquant la célébration au Togo, il est prévu des activités de sensibilisation sur la lutte contre la discrimination dont sont victimes les malades.

Aujourd’hui, la situation épidémique du sida est stabilisée. La couverture globale est comprise entre 50% et 60%.

 

Le combat doit donc continuer, chaque jour.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire