pub
Economie

Le projet de valorisation des tiges cotonniers lancé à Atakpamé (Togo)

Advertisement

L’institut de recherche agronomique (ITRA) a procédé le mercredi 23 décembre 2015 au lancement du projet valorisation des tiges de cotonnier (Gossypium spp) pour la fabrication des panneaux à particules (VATICOPP) à Atakpamé en présence des représentants de l’institut de conseil d’appui technique (ICAT) des représentants de MERF, de DRAEP, de FNGPC, de NCST, de ONG /ETD, des artisans ingénieurs des bois de GIPATO, des commerçants, des conducteurs et des menuisiers etc.

 

Le projet VATICOPP regroupe le Benin, le Mali et le Togo financé par l’UEMOA pour 03 ans à hauteur de 180.000.000 F cfa dont 50.000.000 Fcfa pour le Togo, 50.000.000 F cfa pour le Benin et 80.000.000 F cfa pour le Mali.

 

Elle vise a développer des activités économiques locales à travers la valorisation des tiges cotonniers et améliorer le revenu des producteurs.

En lançant officiellement ce projet à Atakpamé, le directeur général adjoint de la NSCT, M. Batana Essowoè a indiqué que le coton tige est un bois dur qui doit être valorisé notamment dans la fabrication des panneaux à particules, ceci permettra de réduire la pauvreté dans notre pays le Togo. 

 

M. Ayéva Bassarou,  chercheur, chef programme coton et coordinateur  national a souligné que ce projet a été initié en collaboration avec la recherche organique du Benin et ITRA au Togo et validé par le comité scientifique et technique CST puis soumis au conseil d’administration du CORAF/WECARD. Ce projet qui est à financer par l’UEMOA/CORAF, d’ici 2017 permettra aux acteurs de maîtriser les outils nécessaires pour développer les activités sur le plan locale et d’être au même niveau de connaissance que les pays membres.

 

Pour, M. Idjépa Kossi, élu des producteurs coton Notsè, ce projet vient à point nommer, donc il partage les objectifs qui permettra aux cotonculteurs de comprendre les composantes et les principales activités, le rôle et la collaboration entre différents partenaires impliqués, le budget global et le budget par activité et le chronogramme d’exécution des activités.

 

Landry Koss

Togoportail, l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire