pub
Culture

La 36è édition de la fête traditionnelle OVAZU célébrée à Amlamé

Advertisement

Le peuple Akposso et Akébou ont célébré avec joie, le samedi 05 décembre 2015 sur la place de l’indépendance d’Amlamé, la 36 édition de leur fête traditionnelle OVAZU, fête des moissons et d’action de grâce qui se célèbre chaque année après la récolte du fonio. C’est aussi une occasion de communion pour les fils et filles des préfectures de Wawa, Akébou et Amou dispersés dans diverses parties du pays et dans le monde. Occasion pur eux de se retrouver pour rendre grâce à l’être Suprême, préparer du fonio et se le partager en toute convivialité.

 

La célébration du fonio attendu OVA, pour cette année 2015, révèle de l’importance de communion et de fraternité que cette culture crée entre les différents peuples qui se la partagent. Elle a réuni autour d’elle plusieurs autorités locales, traditionnels, religieuses, administratives, parlementaires, ministérielles, et les populations sorties massivement pour apprécier la manifestation. Après plusieurs prestations et démonstrations, des artistes et groupes folkloriques comme Toméga Koudjo, Assadi Joséphine, Di-Valgo Dez et le groupe Zogbéadji. S’n est suivi la dégustation du fonio, ce qui donne le ton à la consommation officielle de la récolte au sein de la communauté Akposso et Akébou.

 

Le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique, Guy Madjé Lorenzo, représentant le chef de l’Etat, a, au cours de son intervention, souligné que le développement du pays passe par la prise de conscience par ses fils et filles, de l’importance des activités liées à l’agriculture. Le travail de la terre doit désormais s’inscrire dans la logique de modernisation, ceci dans le but d’engranger un volume de production beaucoup plus conséquent et d’améliorer le niveau de vie des producteurs. Il a souligné que le gouvernement a mis en place le programme d’Accès des Pauvres aux Services Economiques et Financiers (APSEF) ainsi que l’AGRISEF, l’Accès des Agriculteurs aux Services Economiques et Einanciers, spécialement pour les agriculteurs et assouplir leur difficultés à avoir des financements souples. Il a manifesté sa reconnaissance à l’endroit des autorités, administratives, traditionnelles et religieuses des préfectures d’Akébou, d’Amou et de Wawa ainsi qu’aux membres du comité d’organisation pour l’accueil réservé.

 

Le présidant de l’organisation le ministre Méyisso Kwame Michel, s’est réjouit de la présence de leurs frères Akposso venus du Ghana que les péripéties ont éloignés. Il a également salué le déplacement à Amlamé des frères et sœurs togolais venus de la Kozah, d’Eweto, de Lama, de l’Ogou dont la présence effective, a contribué à rehausser l’éclat de la cérémonie. Il a souligné que le fonio, outre ses propriétés économiques dont les arcanes sont réservées seulement aux initiés, recèle des propriétés médicales préventives et curatives notamment en matière de régulation du taux de sucre dans le sang. Il a remercié le chef de l’Etat et son gouvernement et les a invités pour le soutien à apporter à l’organisation.

 

Tour à tour les représentants des communautés Akposso au Ghana, Eweto, Lamba et la délégation du Kara et le président des chefs traditionnels du Togo Togbé Agokoli IV ont salué la mobilisation autour du fonio qui est en voie de disparition; ils ont  chacun, demandé aux plus âgés de revaloriser le produit pour que la génération futur puissent en bénéficier.

 

A l’occasion de cette célébration, les meilleures filles aux différents examens du CEPD, BEPC et BAC 1 des trois préfectures Akébou, Wawa et Amou ont reçu chacune de la part du comité d’organisation d’OVAZU 2015, des prix d’encouragement composé d’un dictionnaire et une enveloppe d’argent.

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire