pub
Economie

Echos de la 12ème Foire Internationale de Lomé : l’OTR a célébré sa journée avec un grand intérêt

Advertisement

L’Office Togolais des Recettes (OTR) était au devant de la scène de la fête commerciale ce mercredi 02 décembre. Il s’agit pour cette structure étatique de se montrer au grand public de la Foire Internationale de Lomé (FIL), à travers une conférence débat. L’OfTR a profité de cette occasion pour expliquer aux opérateurs économiques ce que c’est qu’une facture normalisée.

 

Deux thèmes essentiels ont meublé le débat : la facture normalisée et la valeur en douane, valeur transactionnelle. Ces thèmes ont été développés par des experts opérant en douane et dans les impôts, tous deux spécialistes des questions portant sur les petites et moyennes entreprises. Le premier thème à été animé par M. Egloh Ayaovi, Directeur des Petites et Moyennes Entreprises au commissariat des Impôts, la facture normalisée permet aux opérateurs économiques de travailler dans une grande transparence. C’est un avantage à la fois pour le client, le fournisseur et l’économie. Pour le premier, c’est une preuve tangible, le droit de propriété en cas de plainte du fournisseur.

 

Une facture normalisée est un document ou un outil qui atteste l’achat, la vente de biens ou de services dans la vie courante. Elle varie selon les entreprises et très bénéfique pour le client et le fournisseur a affirmé, M. EGLOH. Il n’a pas manqué d’ajouter que les petits commerçants ou les artisans qui paient les taxes municipales ou l’import n’ont pas l’obligation de délivrer la facture normalisée.

 

Le deuxième thème est exposé par le commissariat de Petites et moyennes Entreprises de la Douane avec à sa tête M. Agoro Medjésseribi. Il s’agit de la valeur transactionnelle en douane ou la valeur en douane. C’est les marchandises généralement retenues à l’importation. Cette valeur transactionnelle constitue effectivement le prix à payer ou le prix payé pour les marchandises tout au long du territoire douanier de la communauté. Soulignons aussi qu’à ses frais s’ajoutent d’autres qui pouvaient permettre de développer notre économie.

 

Vivement que OTR puisse combler les attentes du peuple et participer aux budgets du pays.

 

Prudence A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire