Santé

TOGO : Une quarantaine de journalistes en formation à Atakpamé sur la santé de la reproduction et le dividende démographique

Advertisement

Une quarantaine de professionnels des médias privés et publics prennent part depuis ce lundi 23 novembre à Atakpamé, à un atelier de formation sur « la santé de la reproduction et le dividende démographique ».

 

Organisée par le ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique, avec l’appui technique et financier du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), cette session de formation a pour but de renforcer les capacités des journalistes et les professionnels de l’information (radios, télévisions, presse écrite et en ligne) en matière de prise en compte de la thématique de la Santé de la Reproduction dans les médias et les amener à réfléchir sur les questions relatives à la Santé de la Reproduction.

 

Au cours des travaux les participants ont suivi entre autres communications, l’Etat des lieux de la santé de la Reproduction /PF au Togo et les appuis de UNFPA au gouvernement Togolais ; Problématique de la santé sexuelle et de la reproduction des adolescente et jeune et appuis de l’UNFPA Togo ; Rôle des médias dans la promotion du mandat de l’UNFPA- stratégies développement ; Promotion de la santé de la Reproduction/ de la Planification familiale et de la Santé Sexuelle et de la Reproduction des Adolescents et jeunes (SR/PF/SRAJ) : les genres journalistiques et formats appropriés.

 

M. Tiem Yoguebey, directeur régional des Arts et de la Culture des Plateaux, s’est réjouit de la présence effective des journalistes séminaristes mobilisés pour la formation qui ont fait le déplacement dans la ville d’Atakpamé. Il a invité les journalistes dans leur émission d’informer, de sensibiliser, de conscientiser et d’éduquer la population sur la problématique.

 

Pour Dr André Yébadokpo, le Représentant du Directeur Exécutif de l’UNFPA au Togo, les organisateurs de la présente rencontre reconnaissent et mesurent l’importance de cette démarche, ’’dans la mesure où la communication est une stratégie transversale qui retrouve toute son importance et son utilité dès lors qu’on se trouve face aux défis de la mortalité maternelle élevée qui cohabite avec un effort potentiel d’exploitation du dividende démographique comme c’est le cas pour la Togo. Il a émis le vœu que la présente formation puisse apporter des changements notables dans la manière de communiquer sur la santé de reproduction.

 

Pour plus d’efficacité l’atelier est organisé en deux phases comportant un total de 20 participants pour une durée de trois jours pour chaque groupe. Le premier groupe participe à l’atelier du 23 au 25 novembre et le deuxième groupe du 26 au 28 Novembre 2015.

 

Quant au Dr N’Tapi Kassouta, Chef Division Santé Familiale, c’est l’occasion de faire un recadrage professionnel pour renforcer les capacités techniques et professionnelles des communicateurs, notamment en ce qui concerne le regroupement des médias engagés dans les questions de population et de développement. 

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire