pub
Economie

TOGO/ Atakpamé : Atelier régional d’examen du document d’élaboration de la Politique Agricole du Togo (DRARF) à l’horizon 2030

Advertisement

Le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique (MAEH) a initié le processus d’élaboration d’une nouvelle politique agricole assortie du plan stratégique visant la transformation de l’agriculture du Togo à l’horizon 2030 en alignement de la vision annoncée par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé le 26 avril 2014 (discours historique à la nation à la veille du 54 eme anniversaire de l’indépendance du Togo) .

 

Piloté par le secrétariat technique (PAPSTAT), il a regroupé les acteurs du monde agricole à la base, des représentants des acteurs impliqués dans le secteur agricole et personnes ressources, les représentants des organisations des jeunes et femmes, les représentants des organisations des producteurs des services publics en charge du secteur agricole, de la société civile, du secteur privé et institutions décentralisées de finance. C’était ce vendredi 13 novembre 2015 à Atakpamé. Ils ont procédé en plénière à la présentation du schéma global de l’étude décrivant ainsi l’objectif de la politique agricole.

 

Quant à la démarche et résultats de l’analyse, la présentation est suivie d’un débat qui a recueilli les contributions d’ordre générale.

Par la suite les participants se sont organisés par groupe de quatre (4) pour des travaux en commission; travaux au cours desquels chaque groupe a fait la lecture globale du document et a apporté ses contributions substantielles, (c’est –à-dire) de fonds au niveau des axes pour lequel ils seront mandaté.

 

En ouvrant les travaux Mr Batchassi Agninouyètè, directeur régional de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique des plateaux, a souhaité la bienvenue aux représentants du secrétariat technique et aux participants dans la ville aux 7 collines, et a rappelé la préoccupation partagée de faire de l’agriculture le fer de lance de la croissance économique et qui demeure une force d’exportation dans la sous-région et un secteur créateur d’emplois;  c’est là le crédo du ministère qui compte sur les participants pour y arriver.

 

M. Kpadénou Soedji Anani, membre de secrétariat technique (PAPSTAT), n’a pas manqué de relever que les participants ont bien cerné l’importance de l’initiative dans toute sa dimension, partagent les préoccupations du gouvernement. 

 

Les participants à la rencontre dans leur ensemble sont en accord sur les priorités retenues pour l’atteinte des objectifs et les mécanismes de mise en œuvre.

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire