pub
Développement

Lancement d’un autre programme de volontariat : Les jeunes déscolarisés pris en compte

Advertisement

L’Agence nationale du volontariat au Togo (ANVT) tourne son regard à l’endroit des jeunes déscolarisés. C’est à la faveur d’un  programme  dénommé jeunes déscolarisés avec  pour objectif de promouvoir l’engagement citoyen, la solidarité, l’inclusion sociale à l’endroit de ceux qui ne sont pas allés loin dans les études en leur proposant une occasion unique de contribuer aux solutions de développement de la communauté et partant du pays. L’information a été portée à la connaissance des professionnels de la communication  à la Blue Zone  de Lomé.

 

Ce ne seront plus les jeunes diplômés demandeurs d’emplois qui sont concernés par le volontariat au Togo. Depuis ce 27 Novembre 2015, date à laquelle un nouveau programme prend en considération les jeunes déscolarisés de 18 à 35 ans  et ce pour une durée variable entre trois ou six mois, l’éventail du volontariat s’est élargit. Voilà un autre défi auquel s’est lancé l’Agence Nationale du Volontariat au Togo (ANVT).

 

Expliquant le bien fondé  du projet, le Directeur Général de l’ANVT M. Agbangba Omar déclare que Lomé et la zone urbanisée constituent une phase pilote où à terme  2000 à 4000 jeunes déscolarisés ou semis seront sensibilisés chaque année. Mais en attendant : « 1000 premiers volontaires de cette première phase seront engagés sur des missions environnementales et mobilisés dans tous les quartiers de Lomé à travers des Comités Villageois de Développement (CVD), les Comités  de Développement des Quartiers (CDQ)  ainsi que les centres Régionaux et Préfectoraux de Volontariat (CRV ou CPV) », a-t-il précisé. Sont éligibles à ce projet, les jeunes ayant abandonné depuis au moins trois ans et qui n’ont aucune formation professionnelle. « Eux,  les jeunes déscolarisés issus de toutes les régions du pays interviendront sur des thématiques précises de développement communautaire, sur la préservation de l’environnement, le renforcement du système sanitaire et éducatif ayant pour eux une forte valeur ajoutée sociale », a en outre souligné le DG de l’ANVT.

          

Pour ce faire des stratégies d’identification sont mis en place à  savoir l’identification des opportunités d’intervention des jeunes déscolarisés, élaboration des fiches de mission suivi de la mobilisation des candidats et enfin  le déroulement de la mission constitue les points saillants du déroulé du programme. Les missions des volontaires porteront sur la thématique  de  la protection de l’environnement. Entre autres chantiers des volontaires, l’aménagement d’espaces publics et urbains et de  préservation des infrastructures urbaines, de reboisement, de gestion et valorisation des déchets plastiques. 

               

Les jeunes souhaitant se faire enrôler devront  le faire auprès des comités villageois de développement des quartiers (CDQ), des secrétariats des chefs cantons et des centres  régionaux préfectoraux de volontariat en présentant soit une carte nationale  d’identité ou de la carte d’électeur, ou d’une copie de l’acte de naissance.

               

L’ANVT est créée en 2011 et seuls les jeunes diplômés étaient pris en  compte maintenant c’est chose faite pour les jeunes déscolarisés ou semis scolarisés permettant à l’agence d’étendre son champ d’action.

 

Réné

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire