Advertisement
Politique

Atakpamé (TOGO) : CAP 2105 contre les violences qui ont émaillé la manifestation de la population de Mango contre l’instauration de la faune de l’Oti

Advertisement

Rejeter les explications fallacieuses et maladroites du gouvernement qui tente de justifier devant l’Assemblée Nationale, les actes criminels commis de sang-froid par les éléments des forces de défense et de sécurité le vendredi 06 et le samedi 07 novembre 2015 lors des manifestations pacifiques des populations de l’Oti, c’est le mobile qui a mobilisé l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), la Convention Démocratique des Peuple Africains (CDPA), le Pacte Socialiste Républicain (PSR), et l’Union des Démocrates Socialistes du Togo (UDS-Togo), regroupés au sein de la coalition CAP 2015, qui a organisé le samedi 21 Novembre 2015 une grande marche suivie de meeting dans les rues d’Atakpamé.

 

C’était une promesse faite lors des campagnes si l’on en croit les leaders de CAP 2015, après les élections présidentielle passées. En effet, lors du meeting ayant sanctionné cette marche, les leaders de CAP 2015 avaient annoncé les manifestations sur toute l’étendue lors d’une conférence de presse à Lomé. Faut- il le rappeler, ce sont en tout quatre manifestations qui ont été organisées pour réclamer l’indemnisation des familles des victimes, la prise en charge des blessés, la libération de tous les manifestants détenus, la levée de l’état de siège imposé à la ville de Mango, la fin des harcèlements et des kidnappings des jeunes.  Ce sont les points essentiels à retenir dans la déclaration prononcée par le professeur Kekeh Yao, Leaders de CAP 2015.

 

Pour Mme Brigitte  Kaffui  Adjamagbo- Johnson, Présidente de CAP 2015 et secrétaire générale de CDPA, la manifestation de ce samedi 21 novembre 2015, est organisée pour protester contre la tuerie de Mango et soutenir les populations de l’Oti meurtries, mettant en garde le gouvernement contre les pratiques permanentes de violence et de la brutalité policière qui ne peuvent conduire qu’à l’embrasement du pays.

 

‘’CAP 2015, retire son appel aux forces démocratiques afin qu’elles s’unissent pour mettre fin au régime RPT/UNIR qui n’a cesse de cultiver le tribalisme et l’impunité, de bafouer la dignité humaine et de faire couler le sang des Togolais et Togolaises pour se maintenir au pouvoir’’ a déclaré Mr Ottu Ibrahim, Coordonateur régional CAP 2015 pour les plateaux.

 

La manifestation qui a débuté à 9h30 à Agbonou kpotamé pour sillonné Agnonou carrefour, Nyékonakpoè, Midoudou, Rue de la gare, Saint Famille et la Gare Routière de Doulassamé comme point de chute avec un dispositif sécuritaire de la gendarmerie et police qui a encadré la manifestation jusqu’à la fin.

 

Landry Koss

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire