pub
Economie

41ème Assemblée générale de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et françaises (CPCCAF) : Les travaux ont démarré ce jeudi à Lomé

Advertisement

Du 18 au 22 novembre 2015, Lomé abrite la 41ème Assemblée générale de la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et françaises (CPCCAF).

 

La cérémonie d’ouverture a été faite ce matin au siège sous régional d’Ecobank à Lomé avec la participation de plusieurs hommes d’affaires venus d’Afrique et d’Europe pour des échanges d’opportunités. Plus de 140 délégués représentant 26 chambres africaines, 1 chambre belge, et 13 chambres françaises prennent part aux assises de Lome.

 

 Ces assises constituent une opportunité d’échanges et de partages entre les entreprises togolaises et les différents partenaires venus d’Afrique et d’Europe à travers des rencontres B2B. Pour le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), Germain Essohouna Meba, c’est une bonne occasion pour les hommes d’affaires Togolais de pouvoir faire des partenariats gagnant-gagnant. « Cette rencontre est une opportunité pour les hommes d’affaires togolais de faire des partenariats B to B pour la prospérité de leurs business  », a souligné le président de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo.

 
Ouvrant les assises de la 41eme Assemblée générale de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et françaises, la ministre togolaise du Commerce de l’Industrie, de la Promotion du Secteur privé et du Tourisme, Mme Bernadette Essossimna Legzim-Balouki, a exhorté les chambres consulaires à maintenir le cap actuel de coopération et de partenariat en vue de permettre aux chambres africaines d’être suffisamment outillées pour une plus grande efficacité dans leurs actions aux côtés des gouvernements pour le développement économique local des pays du continent.


Mme Bernadette Essossimna Legzim-Balouki a aussi rappelé aux invités les performances de ces dernières années du Togo sur le plan de la création d’entreprise. « Le Togo a enregistré cette année trois (03) réformes importantes, notamment sur les indicateurs relatifs à la création d’entreprise, à l’accès à l’électricité et au commerce transfrontalier. Le Togo a facilité le commerce transfrontalier, en créant une plateforme électronique qui interconnecte plusieurs agences aussi bien pour les procédures d’importation que pour les paiements y afférents, avec pour conséquence la réduction du temps nécessaire pour les opérations d’importation ».

REUNION_CONSULAIRE.jpg

 


A cet effet, elle a invité les hommes d’affaire présents à la rencontre de venir investir en toute sécurité au Togo, car selon elle, le Togo dispose d’un code des investissements les plus attractifs de la sous-région, ainsi qu’une loi sur la zone franche défiant toutes concurrences.


En marge de cette rencontre, une convention d’affaires, réalisée en partenariat avec la Maison de l’Afrique, permettra aux entreprises togolaises de rencontrer des partenaires venus d’Afrique et d’Europe.

 

Emmanuel Atcha

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire