pub
Développement

Mise en œuvre du projet AGREST : Sept Entrepreneurs créateurs et développeurs d’entreprises ont reçu leurs attestations

Advertisement

Sept entrepreneurs de la deuxième  promotion du  cycle  «  créateurs et développeurs  d’entreprises » de la Maison de  l’Entrepreneuriat de Lomé (MEL)  sise  à l’Université de Lomé, ont reçu  leurs attestations  de fin de formation de six mois le mardi 29 septembre à Lomé en présence du ministre en charge de l’Enseignement Supérieur  et de la Recherche, Octave  Nicoué Broohm et des autorités universitaires.

 

Cette formation s’inscrit dans la mise en œuvre du projet d’Appui à la Gouvernance et à la Réforme  de  l’Enseignement Supérieur au Togo (AGREST), fruit de la coopération  entre  le Togo  et la France.  Elle  a pour objectif  d’accompagner les  reformes en cours dans ce ministère et permettre à ces jeunes de s’auto- employer et de faire prospérer leurs affaires.

 

Ces récipiendaires porteurs de projets bancables et structurants, ont été formés sur une série de modules entre autres sur  le marketing, la gestion  des flux logistiques, celle des flux de stocks, les aspects juridiques, financiers et comptables d’une entreprise, la construction de business plan. Cette  formation a été sanctionnée par des évaluations sur la base de la présentation et de la soutenance des projets individuels d’entreprise devant un jury constitué.

 

Le ministre Broohm a  indiqué que le gouvernement est disposé à soutenir le MEL à s’affirmer comme le centre de ressources pédagogiques en entrepreneuriat au Togo. Il n’a manqué de  témoigner sa reconnaissance à l’Ambassade de France, à la Chambre de Commerce de Paris, pour ses appuis multiformes en matière de renforcement de la culture entrepreneuriale. Il a encouragé les jeunes à  mettre en pratique les connaissances reçues afin de prospérer leurs affaires.

 

L’ambassadeur de France au Togo, Marc  Fonbaustier a fait remarquer que la question de  l’emploi et de la formation préoccupe son pays et les autorités togolaises pour le développement du Togo puis réaffirmé la volonté de la France à soutenir ce projet.  Le diplomate français a par ailleurs précisé que cette coopération universitaire prend en compte trois dimensions de formation à savoir la formation  professionnelle continue, la formation diplomante et la formation des formateurs.

 

La cérémonie a pris fin par le lancement de la prochaine session de master en entrepreneuriat et la présentation de l’association des jeunes entrepreneurs du Togo.

Advertisement

Publier un commentaire