pub
Culture

Projet HERITAGES II: Mieux se faire connaitre pour agir plus efficacement dans la préservation du patrimoine oral

Advertisement

Promouvoir le conte et l’oralité auprès d’un plus large public du milieu citadin que rural. Renouer avec la transmission orale de notre histoire, contribuer ainsi à la décentralisation artistique et la promotion de l’oralité. Collecter, enregistrer et transmettre le patrimoine oral afin de le préserver, c’est ce qui a été la musique de fond  du projet « HERITAGES II » qui s’est déroulé  du 10 au 22 Août 2015 à travers les villes, Aného, Vogan et Tabligbo. Le projet est une initiative de Kokou Beno Sanvee Allouwassio de concert avec Ziticomania, Gabité avec l’appui financier du Fond d’Aide à la Culture (FAC). De retour de la tournée, le promoteur a rencontré les professionnels de la communication hier 08 Septembre à Arema fil bleu pour  leur  faire le point.

               

A première vue, collecter, enregistrer et transmettre le patrimoine oral compilé sur un  CD parait utopique pour beaucoup tant que BUTODRA n’aura pas trouvé une formule pour décourager les falsificateurs. En attendant, l’artiste comédien Beno Allouwassio, va à la rencontre des artistes conteurs d’Aného, Vogan et de Tabligbo conformément au second volet du projet « HERITAGES ». Que ce soit à Tabligbo et ses environs,  Kouvé, Gboto, Amoussimé, Ahépé, dans les villes d’Aného ou encore de Vogan où a séjourné douze jours durant la caravane de l’oralité, le constat est le même.

Presque pas de rencontres entre les conteurs d’une région avec une autre d’où : « Il existe très peu d’occasion de rencontres entre les acteurs culturels des différentes régions alors que les pratiques artistiques et la créativité se nourrissent de la rencontre  dans le but d’un partage d’expériences. Une grande partie des arts connus n’existeraient pas sans l’envie de découvrir, d’aller au-delà des limites intellectuelles », a reconnu Béno Sanvee. C’est pour corriger cet état de choses qu’il a prit son bâton de pèlerin  dans une démarche d’échange et de partage pour enrichir les pratiques et répertoires, en vue d’améliorer l’inter connaissance avec l’oralité. Il s’agira à la fin de collecter, enregistrer et transmettre les « HERITAGES » oraux.

               

Rejoignant l’initiateur Beno, le Directeur de la Maison de l’oralité, Allassane SIDIBE, a salué l’initiative qui consiste en la promotion de l’oralité en mêlant transmission, échanges, formation et collectage autour du patrimoine oral togolais dans toutes ses composantes.

               

Le projet « HERITAGES » est pertinent en ce sens qu’il est axé sur les arts du conte, à la fois en tant que discipline artistique mais aussi comme patrimoine  culturel et historique à préserver. Il est décliné en trois composantes à savoir  la valorisation de l’art de l’oralité, la vivification de l’histoire et la  participation à l’édification d’une paix durable au Togo. Autant dire mieux se faire connaître dans la lutte pour la préservation de l’oralité.

               

Kokou Béno Sanvee alias Allouwassio est un promoteur culturel. Il a fait ses armes au sein la troupe: « On joue la comédie » de  A. Zinssou en 1977 avant de recevoir la formation d’acteur Mime au Carré Silvia Monfort à Paris de 1984 à 1986. Conteur dans un style qui lui est propre, Sanvee a remporté la médaille d’Or en spectacle de conte aux 2èmes jeux de la Francophonie à Paris. Il s’est frotté également aux côtés des metteurs en scène de renom, Guy Lenoir, Paul Golub entres autres.

 

Réné

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Advertisement

Publier un commentaire