pub
Société

Secteur de l’auto-école : Une nouvelle procédure de passation du permis de conduire au Togo

Advertisement

Recenser et réglementer toutes les auto-écoles exerçant sur le territoire national puis instaurer le mode informatique qui régit dès Septembre prochain le permis de conduire, c’est l’ancien nouveau chantier ouvert en Octobre 2010 par le Ministre Ninsao Gnofam qu’on veut finir. Recensement qui sera subordonné à terme de l’octroi de l’agrément du plein exercice tel que fixé par la réglementation en vigueur au Togo. C’est ce à quoi les moniteurs d’auto sont confrontés s’ils ne veulent pas voir les portes de leurs centres fermées. Mesures préventives pour démasquer éventuellement les faussaires de permis de conduire et ainsi supprimer définitivement les 30.000 frs ou plus qui servent de  pot de vin  (Taméa).

 

A compter du 1er Septembre prochain, les candidats au permis de conduire seront soumis à un nouvel examen donnant accès au diplôme permettant de  conduire un engin.  Ce ne sera plus des tests en mécanique, en conduite en ville et sur table désormais c’est un examen en mode informatique.  « Le sort des candidats ne sera plus dans les mains des  examinateurs qui au lieu de tester véritablement le niveau des candidats se préoccupent plutôt de  « Taméa » la somme de 30.000frs ou plus pour d’autres représentant le pot de vin  pour les faire passer », reconnaît M. Agbokpè Délato Directeur des  transports routiers. 

 

Au cours d’une rencontre organisée par la direction des Transports Routiers le 11 Août 2015 avec les professionnels de la communication, l’objectif avoué est d’assainir le secteur suite à la recrudescence des accidents de circulation à Lomé due pour la plupart à l’inobservation du code de la route. Cette mesure du gouvernement est la bienvenue si elle parvient à réglementer le secteur des transports routiers en proie à de multiples fraudes depuis des lustres.

C’est une bataille qui ne date pas d’aujourd’hui. En 2010,  on s’en souvient,  le ministre des Transports routiers Ninsao Gnofam, dans un communiqué était formel et dit ceci.  « Il m’a été  donné de constater que des établissements de la conduite automobile se créent ça et là à travers le pays au mépris de la réglementation en vigueur », « je rappelle que conformément  au décret No 2001602/PR  du 07 février 2001 fixant  les modalités d’exploitation des établissements  de la conduite des véhicules automobiles, l’exercice de l’enseignement de la conduite automobile est subordonnée à l’obtention d’un agrément délivré par les autorités compétentes », poursuit en outre le communiqué.

Ce projet a permis  de doter les centres d’auto-écoles d’agrément et ainsi permettra que des auto-écoles  ne poussent sous terre sans aucune réglementation. Un autre volet de ce projet est le mode informatique pour la passation de permis de conduite qui sera adopté le 1er Septembre prochain au détriment du mode manuel. Les examens du permis de conduire se dérouleront outre en français, en langues nationales notamment en Kotokoli, en Ewé, en Kabyè, en Moba et en Mina.

 

Mais cette nouvelle procédure fait déjà grincer des dents. Les moniteurs pensent qu’en matière de formation aux rudiments pour l’obtention du permis de conduire, les moniteurs d’auto-école sont plus concernés qu’ils sont les premiers instructeurs des candidats au permis de conduire. Mais estime-t-il déclare  Jean Assélakmé, moniteur : « notre secteur se doit d’être assaini avec toute ces mesures, cela passe aussi par le recyclage des moniteurs, ce que semble minimisé le gouvernement qui n’a prévu nulle part des séances de renforcement de compétences des moniteurs », explique-t-il.

 

L’exigence du Directeur des Transports routiers à instaurer une nouvelle procédure d’examiner les candidats au permis de conduire pour la suppression des fraudes est d’autant plus importantes que le recyclage  réguliers des moniteurs l’est moins. Les décès que les bruits des sirènes des agents de sapeurs pompiers suscitent à chaque passage de ce véhicule ne seront plus qu’un lointain souvenir. Vivement !

 

René

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement

Publier un commentaire